Monde

Mexique : Après un séisme de magnitude 8,4, l’alerte au tsunami lancée

Deux personnes sont mortes après un séisme de magnitude 8,4 qui a frappé le sud du Mexique. Le gouvernement mexicain a fait état d’un risque de tsunami sur la côte pacifique.

Un violent séisme de magnitude 8,4 a frappé le sud du Mexique et dans l’océan Pacifique le vendredi 8 septembre. Le centre américain de veille géologique (USGS) a annoncé un risque de tsunami.

Le tremblement de terre s’est produit à 23 h 49 locales (6 h 49 en France) surprenant beaucoup d’habitants qui s’apprêtaient à aller se coucher.

L’épicentre est situé à environ 100 kilomètres au large de la côte de l’Etat de Chiapas, à une profondeur de 33 km.

Au moins deux morts sont à déplorer, a indiqué le gouvernement mexicain. La secousse a également été ressentie au Guatemala.

Le président Enrique Pena Nieto a déclaré sur Twitter :

“Les protocoles de la protection civile avaient été déclenchés du fait de la puissance de la secousse.”

« Détonation »

En effet, la secousse tellurique a été ressentie jusqu’à Mexico où les immeubles ont tremblé. Dans la capitale mexicaine, des gens ont fui leurs habitations pour se réfugier dans la rue tandis que la protection civile mexicaine signalait des coupures d’électricité dans certains quartiers.

C’était un séisme fort mais pour le moment aucun dégât ne m’a été signalé.

A indiqué Luis Felipe Puente, responsable de la protection civile, sur la chaîne Televisa, après le séisme.

En outre, les dégâts plutôt légers dans la capitale, survolée par de nombreux hélicoptères, pourraient être plus importants dans le sud. Or, s’il n’a été fait état d’aucuns dégâts dans l’immédiat, il s’agit néanmoins du plus puissant séisme enregistré au Mexique depuis 1985. En effet, en septembre 1985, un tremblement de terre de magnitude 8,1 avait alors provoqué la mort de plusieurs milliers de personnes. Il avait dévasté une grande partie de la capitale.

Alerte tsunami lancée

Ainsi, depuis cette tragédie, les autorités mexicaines ont renforcé la réglementation en matière de construction. De plus, elles ont développé un système d’alerte à l’aide de capteurs situés sur les côtes. Enfin, le Mexique, le Guatemala, le Salvador, le Costa Rica, le Nicaragua, le Panama, le Honduras et l’Equateur pourraient être atteints par les vagues d’un tsunami, a annoncé le centre d’alerte au tsunami dans le Pacifique. En effet, cette région est située sur un point de rencontre entre cinq plaques tectoniques. Par conséquent, elle enregistre régulièrement de fortes activités sismiques.

 

Publié le vendredi 8 septembre 2017 à 10:17, modifications vendredi 8 septembre 2017 à 10:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !