Monde

Manifestations en Slovaquie pour des élections anticipées et la liberté des médias

Des milliers de Slovaques ont manifesté vendredi dans plusieurs villes du pays pour réclamer des élections anticipés et pour la liberté des médias, commémorant Jan Kuciak, auteur d’articles sur la corruption liée à la mafia, assassiné en février avec sa fiancée.

Selon le journal Dennik N, 25.000 personnes ont manifesté à Bratislava, des marches moins importantes ayant eu lieu dans d’autres villes.

La manifestation a été organisée à la veille du mariage annoncé par le couple assassiné.

Des manifestants portaient des banderoles :

Nous voulons des élections”, “Emprisonner Fico” (ancien Premier ministre, ndlr.) “Nous ne sommes pas indifférents.

Devant le siège de la radio-télévision publique slovaque RTVS, les manifestants, avec parmi eux plusieurs journalistes, ont réclamé une “RTVS indépendante”.

Plus de 200 journalistes des médias slovaques ont récemment signé une lettre exprimant leur inquiétude concernant le fonctionnement de RTVS, alors que plusieurs journalistes et éditeurs ont été démis ou ont quitté cette station.

Ceux qui essayent de réduire au silence les médias interfèrent d’abord avec le droit des gens de savoir ce qui se passe dans le pays

ont écrit les auteurs de la lettre.

La crise politique a éclaté en Slovaquie après le meurtre en février de Jan Kuciak et de sa fiancée. Ce journaliste d’investigation avait notamment enquêté sur la corruption et sur des liens d’hommes d’affaires italiens soupçonnés de relations avec la mafia calabraise, la ‘Ndrangheta, avec des hommes politiques slovaques, y compris dans l’entourage du Premier ministre de l’époque Robert Fico.

Ce dernier a démissionné depuis et a été remplacé par Peter Pellegrini. Le nouveau gouvernement de la coalition tripartite est composé en majorité de personnes ayant appartenu au précédent, dont certains, comme M. Pellegrini, ancien vice-Premier ministre, ont changé d’attributions.

Le changement n’a pas convaincu, les manifestations anti-gouvernementales se poursuivant régulièrement dans toute la Slovaquie.

Le parquet slovaque a décidé vendredi d’extrader un homme d’affaires italien recherché dans son pays pour trafic de drogue présumé et cité en Slovaquie par Jan Kuciak dans son article.

Propriétaire de plusieurs entreprises en Slovaquie, Antonino Vadala est accusé en Slovaquie de tentative de fraude sur des subventions européennes. Il rejette catégoriquement les allégations.

Publié le samedi 5 mai 2018 à 10:05, modifications samedi 5 mai 2018 à 0:27

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !