Monde

Malte : 45 journalistes du monde entier poursuivent l’enquête de leur consœur

Pour 1 million d’euros, vous pouvez obtenir un passeport maltais. En théorie, il faut avoir vécu un an sur l’île. Mais, cette condition est régulièrement oubliée.

Une enquête journalistique

Daphne Caruana Galizia est morte il y a 6 mois dans l’explosion de sa voiture piégée. Cette journaliste et blogueuse maltaise enquêtait sur la vente de passeports par le gouvernement et les dérives du système. Pour que l’enquête continue, 45 journalistes du monde entier ont repris le flambeau. Il s’agit du premier projet porté par “Forbidden Stories”, une alliance de journalistes. L’idée ? Poursuivre les enquêtes de collègues assassinés ou emprisonnés.

Le projet “Daphne” est donc la première incarnation de cette volonté journalistique. Le travail des enquêteurs a permis de confirmer ce que dénonçait Daphne, précise Le Monde. 

Elle avait dénoncé la mise en place par le gouvernement travailliste maltais, en 2013, d’un programme de vente de passeports calqué sur un modèle en vogue dans les Caraïbes, à Saint-Kitts-et-Nevis ou à Antigua-et-Barbuda.

Concrètement, pour 1 million d’euros, il est possible d’obtenir un passeport maltais. En théorie, il faut avoir résidé sur place pendant 1 an. Mais, les exemples où cette règle n’est pas respectée s’accumulent. Ainsi l’illustre Arkady Yurievich Volozh, patron de Yandex, le Google russe. En 2016, il a acheté des passeports pour toute sa famille tout en étant “invisible sur l’île”. Plus que le simple accès à Malte, c’est la possibilité d’entrer dans les 27 autres pays membre de l’UE qui attire les acheteurs.

Publié le vendredi 20 avril 2018 à 17:02, modifications vendredi 20 avril 2018 à 16:04

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !