Monde

Malawi : Un enfant enlevé et décapité, car il était albinos

Une jeune femme a vécu un véritable enfer. L’un de ses jumeaux albinos a été séquestré et décapité afin que ses os soient revendus pour préparer des potions magiques.

Dans de nombreux pays africains, les albinos sont rejetés, harcelés et dans le pire des cas, assassinés en raison de leur différence. Edna Cedrick, une femme de 26 ans, originaire du Malawi en a fait les frais.

Les faits se sont déroulés le 24 mai 2016, pendant la nuit. Alors qu’Edna dormait tranquillement dans son lit, avec ses jumeaux albinos, l’un des deux enfants lui a été arraché des bras. Quelques jours plus tard, le petit garçon de neuf ans sera retrouvé décapité par la police.

Le fils d’Edna est la plus récente victime d’un drame vécu par plusieurs albinos en Afrique. En effet, depuis novembre 2014, le nombre d’assassinats et d’enlèvements d’albinos est en forte augmentation. Au moins 18 personnes ont été tuées et cinq kidnappées, dont un enfant de deux ans qui reste toujours introuvable, a précisé Amnisty International.

Les os des albinos sont revendus à des guérisseurs traditionnels au Malawi et au Mozambique pour préparer des potions magiques censées apporter la richesse et le bonheur. De plus, ce sinistre commerce est aussi nourri par la croyance que les os des albinos contiennent de l’or. L’AFP rapporte d’ailleurs, qu’en 2015, un corps d’albinos pouvait se vendre jusqu’à 75 000 euros.

L’albinisme est une maladie génétique héréditaire qui se traduit par une absence de pigmentation dans la peau. Début juin, la justice du Malawi a interdit à tous les sorciers et guérisseurs traditionnels d’exercer, afin de protéger les albinos.

Edna a maintenant peur que ces hommes s’en prennent à son deuxième fils. Espérons qu’elle parviendra à le protéger.

Malawi Albinos

Publié le jeudi 9 juin 2016 à 11:34, modifications jeudi 9 juin 2016 à 10:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires