Monde

Pour un magazine russe, les petits garçons doivent taper sur les filles pour éviter de devenir gays

Des psychologues russes donnent des conseils homophobes et sexistes pour régler le problème du harcèlement scolaire.

La Russie a-t-elle un problème avec ses femmes ? Il y a quelques jours, on vous expliquait que frapper sa femme n’est passible que d’une petite amende. En janvier, c’est un couple qui préparait sa fille à la vie d’adulte en la violant. Mais, cela n’était sans doute pas encore suffisant à en croire cet article du site Slate. On y apprend ainsi que des psychologues incitent les petits garçons à taper sur les petites filles à l’école. L’objectif ? En finir avec le harcèlement scolaire. En plus, ça leur évitera de devenir gays. Après tout pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups…

Sentiments et virilité pour la psychologue

Ces perles se trouvent dans le magazine Schastlivye Roditeli («Parents heureux»), dans son édition de février. Deux psychologues donnent leurs arguments et leurs solutions pour régler le problème du harcèlement scolaire à l’école et les réactions nécessaires pour les parents.

On commence par la psychologue, la Dr Maria Vishnyakova. A vrai dire, les choses ne commencent pas si mal. Elle prône le dialogue entre les parents et les enfants mais aussi entre l’enfant et son agresseur. Bref, il faudrait s’ouvrir à l’autre. Du classique en somme. Mais, pour ne pas en rester là, elle conseille aux pères de famille d’apprendre des techniques de défense à leurs fils. Une étape indispensable pour “l’endurcir et lui donner le sens de la virilité”. Si en revanche, vous avez une fille, la réponse se doit d’être foncièrement différente. Pas question de lui donner des cours d’auto-défense : 

Vous devriez immédiatement faire savoir à chacun de ses agresseurs que cette fille est sous votre protection et qu’ils ne peuvent pas se comporter ainsi.

Coup pour coup selon le psychologue

Vous l’aurez deviné, le deuxième psychologue présente des solutions encore plus extrêmes. Dans une logique très inspirée de la loi du Talion, le Dr Evgeny Idzikovsky incite à rendre coup pour coup. Et ce peu importe qui est en face.

À partir du moment où une fille commence à se battre, elle cesse d’être une fille et devient une agresseuse. Et vous devez la frapper. C’est simplement la bonne chose à faire

explique-t-il.

Rien ne sert de discuter donc, mieux vaut taper directement.

Faute de réaction, les risques sont en effet, élevés pour le petit garçon. Il pourrait ainsi se sentir “humilié”. Pire, “cela pourrait influencer négativement son orientation sexuelle”. Et oui, un garçon attaqué par une fille deviendrait donc gay. Vous l’ignoriez encore ?

Publié le vendredi 16 février 2018 à 12:16, modifications vendredi 16 février 2018 à 10:26

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !