Monde

Madagascar : Un incendie accidentel provoque la mort de 38 personnes

Un incendie accidentel à Madagascar entraîne la mort de 38 personnes dont 16 enfants.

Pour la pendaison de crémaillère d’une maison en brique et en chaume récemment réhabilitée dans le village d’Ambalavato à Madagascar, un fourneau et une cabane en paille de riz ont, pour l’occasion, été placés dans la cour de la nouvelle demeure.

Un feu de cuisson a été attisé par le vent ce qui a embrasé la cabane avant que les flammes ne se propagent sur le toit de la maison provoquant ainsi un incendie mortel samedi 23 juillet entre 18 heures et 19 heures.

Le bilan est lourd puisque 38 personnes ont trouvé la mort dont 16 enfants. La plus jeune des victimes est un bébé de six mois.

Selon le lieutenant-colonel Maurice Raderandrainy, commandant du groupement de gendarmerie de la région Haute-Matsiatra :

Les occupants ont voulu sortir par l’unique porte d’entrée. Une bousculade a eu lieu car la porte s’ouvre vers l’intérieur et est très étroite pour se protéger des bandits. La plupart des personnes sont mortes asphyxiées. Un enfant et un homme ont été carbonisés.

Dans la panique, les personnes prises au piège auraient poussé le porte vers l’extérieur alors que celle-ci s’ouvre vers l’intérieur. Seul un garçon de 14 ans aurait survécu en sautant par la fenêtre depuis le premier étage.

Toujours à cause du banditisme, l’architecture même de la maison, prévue pour contrer les plans des voleurs de zébus (surnommés les dahalos) très présents, s’est avérée fatale au propriétaire et à ses proches qui étaient restés pour la nuit en raison de l’insécurité régnant dans cette région.

Publié le mardi 26 juillet 2016 à 12:02, modifications mardi 26 juillet 2016 à 12:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !