Monde

L’Ouragan Matthew poursuit sa trajectoire meurtrière vers les Etats-Unis

Le puissant ouragan Matthew a fait au moins neuf morts à Haïti et en République dominicaine. Il menace à présent les Etats-Unis.

Il s’agit de l’un des plus puissants ouragans de ces dix dernières années. Nommé Matthew, il est classé en catégorie 4 sur l’échelle Saffir-Simpson qui compte 5 échelons.

Alors qu’il avait déjà provoqué de fortes pluies et des glissements de terrain dans les petites Antilles, faisant un mort à Saint-Vincent. L’île française de la Martinique avait été placée jeudi 29 septembre en alerte rouge, avant de revenir au niveau de vigilance vert quelques heures après le passage de la tempête.

Puis, de simple tempête tropicale, Matthew s’est très vite transformé en ouragan majeur alors qu’il se déplaçait dans les Caraïbes.

Après avoir touché les terres ce mardi 4 octobre, les pluies torrentielles se sont violemment abattues sur Haïti et la République dominicaine, les deux pays qui composent l’île d’Hispaniola. Des vents extrêmement violents ainsi que des pluies diluviennes ont provoqué des inondations et l’évacuation de milliers d’habitants sur cette deuxième plus grande île des Caraïbes, faisant sept morts.

Ainsi, à Haïti, les vents ont soufflé à plus de 230 km/h. Ils ont particulièrement affecté la moitié sud du pays qui est toujours isolée en raison de l’effondrement d’un pont. Des dizaines de maisons ont été détruites, trois personnes sont mortes et plusieurs milliers d’habitants ont dû être évacués.

La troisième ville du pays, Les Cayes, a également été particulièrement touchée. Selon un témoin, la plupart des toits se sont envolés.

https://twitter.com/ssandrellie/status/783469665632722944

Il s’agit d’un nouveau coup dur pour Haïti, alors que le pays ne s’est pas encore totalement relevé du tremblement de terre de 2010 qui a fait 200 000 morts et laissé des dizaines de milliers d’habitants sous des tentes. En outre, les habitants de l’île redoutent que la saison des pluies qui va débuter ne favorise une recrudescence d‘épidémie de choléra introduite par les casques bleus de l’ONU.

Quant à la République dominicaine, le passage de l’ouragan a provoqué la mort de quatre personnes et endommagé ou détruits près de 200 habitations.

Selon les météorologues américains, Matthew reste «extrêmement dangereux» et se déplace «vers le nord à environ 15km/h». Il devrait rester «puissant jusqu’à mercredi soir».

Il a atteint la pointe Est de Cuba à 1 heures du matin (heure de Paris). Lorsque Matthew a touché l’île, les vents soufflaient toujours à 220 km/h accompagnés de leur cortèges de pluies battantes et de lames de fond.

La base militaire de Guantanamo a été évacué de 700 personnes ce week-end et n’abritait plus que le personnel indispensable ce mercredi matin. Les 61 prisonniers du très controversé centre de détention sont restés sur place, a précisé l’armée, en affirmant que les bâtiments étaient prévus pour résister à des tempêtes de cette magnitude.

Depuis, l’ouragan continue sa progression en direction des Bahamas. Il devrait prendre un virage vers le nord-ouest pour se diriger vers les États-Unis, qu’il devrait atteindre jeudi 6 octobre, en catégorie 3, soit des vents qui resteront supérieurs à 178 km/h.

Matthew ne va pas rencontrer beaucoup de terre ferme avant d’arriver en Floride. Les habitants de Floride doivent se préparer à un ouragan majeur.

A alerté Rick Scott, le gouverneur de l’État de Floride sur son compte Twitter. Très actif sur le réseau social, il donne régulièrement des informations sur l’évolution de la situation. Il a ainsi prévenu :

Si vous vous trouvez sur la côte Est de la Floride, vous devez prévoir votre point de chute en cas d’évacuation. Si vous avez la possibilité de le faire rapidement, faites-le !

La gouverneure de Caroline du Sud, Nikki Haley, a été plus loin dans le principe de précaution en ordonnant l’évacuation dès mercredi des régions côtières de sa circonscription, ce qui concerne plus d’un million de personnes.

Depuis sa formation, Matthew a déjà établi des records. C’est le premier en neuf ans à atteindre la catégorie 5 dans l’Atlantique et le premier de catégorie 4 à passer sur Cuba depuis l’ouragan Ike (en 2008). De plus, il détient le record de longévité en catégorie 4-5 dans les Caraïbes, devant Ivan (qui a eu une durée de 10 jours, en 2004).

Publié le mercredi 5 octobre 2016 à 15:59, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !