Monde

Los Angeles : Face à la déferlante d’accusations de violences sexuelles une cellule spéciale a été créée

Alors que les accusations d’agressions sexuelles visant plusieurs personnalités du cinéma américain se succèdent, la procureure de Los Angeles Jackie Lacey a créé une cellule dédiée à ces abus.

Selon The Hollywood Reporter et relayé par BFM-TV, la procureure de Los Angeles, Jackie Lacey, a décidé de créer une cellule spéciale. Elle aura pour but d’étudier la déferlante d’accusations de violences sexuelles à l’encontre de personnalités d’Hollywood.

J’ai désigné un groupe de procureurs spécialisés dans les affaires d’abus sexuels. Pour assurer un traitement uniforme des possibles poursuites criminelles à donner.

A ainsi annonce Jackie Lacey jeudi 9 novembre dans un communiqué.

En outre, la procureure de Los Angeles a précisé n’avoir, à ce jour, reçu « aucun dossier » susceptible de donner lieu à des poursuites pénales. Toutefois, elle a déclaré être « en contact avec la police de Los Angeles et de Beverly Hills ». Celles-ci ont ouvert des enquêtes sur le producteur Harvey Weinstein, le cinéaste James Toback. Et plus récemment, l’acteur Ed Westwick.

Des inculpations à venir ?

Par ailleurs, selon BFM-TV, plusieurs médias américains ont rapporté que le procureur du comté de New York, Cyrus Vance, s’apprêtait à présenter des éléments à charge concernant Harvey Weinstein. Il pourrait s’ensuivre une possible inculpation liée aux accusations de viol portées par l’actrice new-yorkaise Paz de la Huerta.

Depuis les révélations, début octobre, du New York Times et du New Yorker contre le producteur déchu Harvey Weinstein, accusé par plus de 100 femmes de harcèlement, agressions sexuelles et viols, toute une série d’hommes ont été accusés à leur tour d’abus sexuels. Parmi eux, l’acteur deux fois oscarisé Kevin Spacey, qui fait l’objet d’une enquête ouverte à Londres, au Royaume-Uni. Il est accusé de multiples attouchements ou de tentative de viol sur des hommes parfois mineurs. Ou encore le producteur Brett Ratner et l’acteur Steven Seagal.

Déjà mis en cause par le passé, Steven Seagal a été pris pour cible par l’actrice américaine Portia de Rossi. En effet, on apprenait ce jeudi que l’acteur de films d’action avait tenté d’avoir une relation sexuelle non consentie avec elle. La comédienne a raconté sur son compte Twitter comment Steven Seagal l’avait menacé pendant une audition.

“Il m’a dit à quel point il était important d’avoir une proximité en dehors des plateaux alors qu’il me faisait asseoir et qu’il défaisait la braguette de son pantalon de cuir. Je suis partie en courant et j’ai appelé mon agent. Impassible, elle m’a répondu: ah, je ne savais pas qu’il était ton type”

Publié le vendredi 10 novembre 2017 à 15:12, modifications vendredi 10 novembre 2017 à 15:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !