Monde

Londres : Soupçonné de terrorisme, un bébé de trois mois est convoqué à l’ambassade américaine

bebe londres

Un bébé de trois mois a été convoqué à l’ambassade des États-Unis à Londres. Soupçonné de terrorisme, il a été interrogé pendant 10 heures.

Dix heures d’interrogation

En partance de Londres pour un séjour aux États-Unis, le petit Harvey Kenyon-Cairns devait prendre l’avion pour aller passer ses premières vacances en Floride avec son grand-père. Mais alors qu’ils allaient embarquer, l’homme de 62 ans et son petit-fils de trois mois ont été convoqués à l’ambassade américaine de Londres. Soupçonné de terrorisme, le nouveau-né a été interrogé pendant 10 heures, selon The Guardian.

Une erreur de formulaire

À la base de ce malentendu, le formulaire d’autorisation électronique de voyage (ESTA) que les voyageurs doivent remplir pour entrer aux États-Unis .

En effet, à la question « Cherchez-vous à vous engager ou avez-vous été engagé dans des activités terroristes, d’espionnage, de sabotage, ou de génocide ? », le grand-père du nourrisson a répondu : « Oui ».

Toutefois, le grand-père ne s’est rendu compte de son erreur qu’au moment où le visa de son petit-fils a été refusé :

Je n’arrivais pas à croire qu’ils n’aient pas vu que c’était une véritable erreur et qu’un bébé de trois mois ne ferait de mal à personne.

Une mésaventure qui a coûté 3 000 livres à la famille. En effet, cette dernière a dû racheter un nouveau billet d’avion. Quelques jours plus tard, le bébé a finalement pû rejoindre son grand-père et sa grand-mère en Floride avec ses parents et sa grande sœur.

Publié le mercredi 19 avril 2017 à 9:28, modifications mercredi 19 avril 2017 à 8:15

Vidéos relatives

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Vu sur le web

Vers le top