Monde

Londres : Des piétons fauchés devant une mosquée à Finsbury Park

Une personne a été arrêtée lundi 19 juin après avoir renversé des piétons à Finsbury Park, à Londres. La police antiterroriste a été saisie.

Selon BFMTV, un véhicule a fauché plusieurs piétons dans la nuit de dimanche à lundi 19 juin à Finsbury Park dans le nord-est de Londres.

Un premier bilan fait état d’un mort et de huit blessés.

Le journal britannique The Guardian a précisé que l’attaque avait eu lieu après 00h20 (23h20 GMT).

La mosquée prise pour cible

L’attaque a eu lieu à proximité de la mosquée de Finsbury Park, dans le nord-est de Londres alors que des fidèles en sortaient après avoir prié dans le cadre du ramadan et de la rupture du jeûne nocturne

D’après plusieurs organisations musulmanes britanniques, ce sont les fidèles de la mosquée qui étaient visés.

Il semble que la mosquée était la cible.

A déclaré David Robinson, 41 ans, qui était présent au moment du drame.

La mosquée de Finsbury Park avait été sous le feu des projecteurs au début des années 2000, pour être un lieu privilégié des militants islamistes établis dans la capitale anglaise.

Ces derniers venaient écouter les prêches enflammés du religieux radical Abou Hamza el-Masri. Ce prêcheur égyptien, arrêté en 2004 par la police britannique, purge une peine de prison à vie aux Etats-Unis.

Il avait été reconnu coupable de liens avec des organisations terroristes. En outre, il a été condamné à la perpétuité pour onze chefs d’inculpations liés à une prise d’otages et pour terrorisme.

Ainsi, dans un communiqué la police a déclaré que le conducteur de la camionnette, âgé de 48 ans, avait été immobilisé par les passants et les personnes présentes sur place. Il a ensuite été arrêté par les forces de l’ordre.

Un homme est décédé sur le lieu de l’attaque. Huit autres personnes, blessées, ont été conduites dans trois hôpitaux différents.

Le contre-terrorisme en charge de l’enquête

La police a confié l’enquête aux services britanniques du contre-terrorisme.

Cet évènement s’est produit dans un climat d’extrême fébrilité au Royaume-Uni. En effet, le pays a été frappé par trois attentats en trois mois, dont deux impliquant des véhicules ayant fauché des piétons.

Theresa May a ajouté qu’elle allait présider une réunion de crise dans la matinée.

Toutes mes pensées vont vers les victimes, leurs proches et les services d’urgence sur place.

A déclaré la Première ministre.

De son côté, le dirigeant de l’opposition travailliste Jeremy Corbyn s’est dit “complètement sous le choc”.

 

Publié le lundi 19 juin 2017 à 11:33, modifications lundi 19 juin 2017 à 11:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !