Monde

L’insoutenable sort réservé aux animaux exportés hors de l’Union Européenne

Après un voyage de souffrance, ils sont abattus en pleine conscience

Mais comment l’homme peut-il être aussi cruel envers les animaux ? C’est la question que l’on se pose quand on découvre le traitement réservé à ceux qui sont exportés hors de l’Union Européenne et qui sont martyrisés… Attention la vidéo peut choquer… âmes sensibles, s’abstenir.

C’est tout simplement insoutenable. Encore une fois, l’association de défense des animaux L214 sort du silence pour dénoncer les conditions d’abattage et d’exportation des bovins hors de l’Union européenne. Les conditions des animaux sont atroces, et il serait grand temps de faire quelque chose.

Il faut savoir que chaque année, trois millions d’animaux sont exportés hors de l’UE. Aujourd’hui, l’association L214, soutenue par CIWF France et la Fondation Brigitte Bardot, dénonce le sort réservé aux bovins qui quittent la France et qui partent pour les abattoirs au Liban ou encore en Turquie, et dans les pays du Moyen-Orient. Des cas pays, aucune réglementation de protection animale n’est appliquée.

Une vidéo insoutenable

Sur la vidéo, on découvre que les animaux parcourent des milliers de kilomètres sans eau ni nourriture. Ils sont battus et maltraités, avant d’arriver à l’abattoir. Ils sont alors suspendus en l’air par les pattes, puis égorgés vivants. L’agonie dure de très longues minutes.

Ce jeudi 13 avril, L214, CIWF France et la Fondation Brigitte Bardot demandent  aux candidats à l’élection présidentielle française de s’engager pour “une interdiction européenne de les transporter durant plus de huit heures.” Une pétition qui recueille déjà plus de 110 000 signatures a été créée pour mettre fin aux exportations d’animaux hors de l’UE.

Il serait quand même temps de faire quelque chose…

Au bout d’un voyage de souffrances, une mort violente.

[Nouvelle enquête!] La souffrance de millions d'animaux exportés chaque année hors de l'Union européenne.Épuisés par des trajets de plusieurs milliers de kilomètres dans des bétaillères et des cargos surchargés, les animaux destinés à l'export sont souvent abattus de façon archaïque sans qu'aucune disposition ne soit prise pour alléger leurs souffrances. Images révélées par CIWF France, la Fondation Brigitte Bardot et L214.► Dites stop à ces cruautés. Signez la pétition: bit.ly/petition-transport► Plus d'informations sur cette enquête: bit.ly/transport-abattage► Crédit vidéo: Animals International, Eyes on Animals et AWF/TSB

Publié par L214 Ethique et Animaux sur mercredi 12 avril 2017

Publié le vendredi 14 avril 2017 à 12:52, modifications vendredi 14 avril 2017 à 10:39

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !