L’horloge de l’apocalypse à son plus haut niveau depuis 65 ans

La fin du monde vient de se rapprocher un peu plus selon l'horloge de l'apocalypse qui vient d'être avancée de 30 secondes à deux minutes avant minuit.

C’est le reflet de l’urgence actuelle de la situation, du risque accru du danger nucléaire et surtout de l’aspect imprévisible de Donald Trump. L’aiguille de l’horloge du Bulletin of Atomic Scientists qui symbolise la proximité de la fin du monde a été avancée de 30 secondes et se trouve donc désormais à deux minutes de minuit.

Trump et les Etats-Unis au cœur du problème

Pour retrouver une telle proximité, il faut remonter à 1953. A l’époque, en pleine Guerre Froide, les tests menés sur la bombe à hydrogène par les Etats-Unis et l’URSS faisaient craindre une véritable escalade. Une situation que l’on retrouve aujourd’hui selon Rachel Bronson, présidente et éditrice du Bulletin of the Atomic Scientists.

Pour sûr, l’année 2017 a été périlleuse et chaotique… avec des déclarations irresponsables dans le domaine nucléaire qui ont enflammé des situations déjà dangereuses

Le danger nucléaire est surtout associé au conflit larvé entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. Mais, les efforts de la Chine, de l’Inde ou du Pakistan dans ce domaine font eux aussi monter la pression.

En 2017, les dirigeants mondiaux ne sont pas parvenus à répondre efficacement aux menaces grandissantes de guerre nucléaire et de changement climatique qui rendent le monde plus dangereux qu’il ne l’a été depuis la Seconde Guerre mondiale

La rhétorique outrancière de Donald Trump n’arrange bien sûr pas les choses. Mais, la politique nucléaire des grands pays du monde semble constituer le plus grand problème actuel.

Modifié : 26 janvier 2018 13 h 21 min

Ce site utilise des cookies.