Monde

L’Etat Islamique est à la tête d’une fortune de 3 milliards d’euros

Des experts issus des services de renseignements français ont révélé ce chiffre impressionnant, qui a de quoi inquiéter les spécialistes de la lutte anti-terroriste.

D’après les dernières estimations du ministère de la défense, Daesh serait à la tête d’un pactole de près de 3 milliards d’euros. La lutte anti-terroriste n’est donc pas prête de s’arrêter face à une organisation aussi riche et puissante.

Des sources de financement multiples

L’Etat Islamique a pu amasser cette fortune en exploitant les terres riches en pétrole du nord de l’Irak et de la Syrie, ainsi qu’une partie importante des récoltes de coton et de céréales dans les deux pays. En effet, l’administration mise en place par le groupe terroriste a systématiquement confisqué la production agricole des populations locales, et récupéré de nombreuses terres ayant appartenu aux minorités persécutées comme les yazidis ou les chrétiens.

Grâce à ce racket, l’Etat Islamique a pu accumuler près d’1,5 milliards d’euros en 3 ans. A ces revenus s’ajoutent différents impôts, taxes et amendes imposés aux habitants des régions placées sous leur contrôle, qui leur a permis d’accumuler un autre milliard d’euros. Le reste de cette fortune a ensuite été généré par des placements dans des entreprises légales de la région, à travers des sociétés écrans.

L’Etat Islamique a également mis la main sur des bureaux de change situés au Proche-Orient et en Turquie, grâce auxquels ces derniers ont pu financer des opérations clandestines à travers le monde. En effet, l’Etat Islamique envoie régulièrement de l’argent à ses membres situés dans des pays étrangers grâce à des cartes prépayées.

Une fortune inédite pour un groupe terroriste

Ce sont les services de renseignements français qui ont communiqué ces informations inquiétantes. En effet, jamais une organisation terroriste n’a été aussi bien dotée financièrement, à telle point que celle-ci pourrait même racheter l’entreprise Air France si elle le voulait. 

Malgré des défaites militaires importantes l’année dernière en Irak et Syrie, l’Etat Islamique conserve toujours les moyens financiers lui permettant de mener des attaques terroristes et de se réorganiser rapidement dans la région. Ce constat inquiète d’ailleurs beaucoup les spécialistes de la lutte anti-terroriste, qui se réunissent ce jeudi 26 avril à Paris pour discuter de cette situation.

En outre, cette fortune a permis à de nombreux combattants étrangers d’obtenir gratuitement un logement et une voiture au minimum dans des villes de la région. Ainsi, la femme de l’un des terroristes du 13 novembre s’était vu offrir en guise de récompense un appartement tous frais payés à Mossoul.

 

 

Publié le jeudi 26 avril 2018 à 14:36, modifications jeudi 26 avril 2018 à 12:40

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !