Monde

“L’envie de sexe est très forte, personne ne peut y résister” : un ancien soldat de Daesh face à sa victime

Cette ancienne esclave sexuelle yézidie a fait face à son bourreau pour la dernière fois devant les caméras de la BBC.

Les exactions commises par l’Etat Islamique en Irak pendant les années d’occupation sont atroces. Ainsi, de nombreuses femmes issues de la communauté yézidie ont servi de véritables esclaves sexuelles aux soldats du groupe terroriste. Mais grâce au documentaire “Face To Face With ISIS” présenté par la journaliste de la BBC Stacey Dooley, une ancienne esclave a pu être confrontée à son bourreau.

Un témoignage glaçant

Shireen, la jeune yezidie en question, avait été kidnappée chez elle à Sinjar en 2015 par une équipe dont Anmar, le terroriste de Daesh, faisait partie. Elle était ensuite devenue l’une des trois esclaves sexuelles de ce monstre également accusé d’avoir massacré plus de 900 personnes.

Le prévenu a une façon bien étrange de se justifier face aux accusations de sa victime. En effet celui-ci affirme simplement que :

L’envie de sexe est très forte, personne ne peut y résister

Anmar face à sa victime.

Une défense bien maladroite de la part d’un bourreau qui avoue avoir agressé et violé 250 femmes et enfants. En effet, certaines de ses victimes étaient âgée de moins de 15 ans. Shireen, qui a osé faire face à son agresseur, lui a ensuite crié au visage : “Tu paieras pour les pleurs de ces filles. C’est le prix à payer pour leurs morts.” avant d’ajouter : “Si tu avais un bon coeur, tu n’aurais pas violé ces trois filles tous les jours. Tu en as bien profité.”

Le djihadiste s’est défendu en affirmant qu’il avait été forcé à agir ainsi, sous peine d’être tué par ses supérieurs : “En effet, j’en ai bien profité. C’était différent à l’époque. J’étais sous pression à l’époque. Je devais le faire. Même tuer. Si je ne le faisais pas, mon commandant m’aurait tué. J’attends mon destin, mon destin est la mort.

Il a également justifié son enrôlement dans les rangs de l’Etat Islamique par son extrême pauvreté : “C’était une question d’argent pour moi.” A-t-il ainsi affirmé face aux caméras de la BBC.

“j’ai tué et massacré environ 900 personnes”

C’est à Mossoul que Shireen a eu le courage d’affronter son ancien bourreau, accompagné de Stacey Dooley. Et l’ancien terroriste lui a donné du fil à retordre, puisqu’il avoué de nombreux autres crimes horribles face à sa victime :

Avec mes mains, j’ai tué et massacré environ 900 personnes. Quelque chose comme ça. On mettait en place de faux contrôles de sécurité, comme si nous étions des policiers. Nous avions 30, 40 personnes dans un camion. On les tuait.

Pendant ses 3 longues années de captivité, Shireen a plusieurs fois songé au suicide. Elle a ainsi souhaité amener la journaliste sur les lieux de son calvaire, où elle avait été vendue comme esclave sexuelle. La jeune femme raconte aussi qu’elle a perdu sa soeur et son père pendant la guerre, qui sont toujours portés disparus.

 

Publié le mercredi 7 février 2018 à 16:22, modifications mercredi 7 février 2018 à 15:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !