Monde

Le FMI estime qu’il n’y a “aucune preuve” que la Chine manipule sa monnaie

Il n’y a “aucune preuve” que la Chine manipule sa devise, a estimé mardi Maurice Obstfeld, chef économiste du Fonds monétaire international (FMI), répondant à une accusation du président américain Donald Trump.

En dépit des mouvements de devises constatés récemment, “il n’y a pas de preuve de manipulation”, a-t-il déclaré lors d’un entretien avec la chaîne américaine CNBC.

Maurice Obstfeld a également relevé qu’un rapport du Trésor était parvenu à “la même conclusion”.

Mi-avril, le Trésor américain avait estimé que la Chine ne manipulait pas sa monnaie mais avait placé sous surveillance ce pays de même que la Corée du Sud, l’Allemagne, le Japon, la Suisse et l’Inde.

“La Chine, l’Union européenne et les autres manipulent leurs monnaies en baissant leurs taux d’intérêt”, a accusé vendredi le président américain.

Mardi, la devise chinoise a touché un plus bas depuis juin 2017 face au billet vert.

La semaine dernière, Donald Trump a accusé la Chine de dévaluer sa monnaie afin de favoriser ses exportations de marchandises sur le marché américain et de permettre ainsi de compenser en partie les nouvelles taxes douanières américaines.

Publié le mardi 24 juillet 2018 à 17:45, modifications mardi 24 juillet 2018 à 17:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !