Monde

L’Australie veut abattre deux millions de chats harets

Chats Australie

Considérés nuisibles pour la faune endémique, deux millions de chats harets devront être abattus en Australie.

Responsables de la disparition d’une trentaine d’espèces endémiques

Le gouvernement Australien souhaite abattre deux millions de chats harets, une espèce considérée invasive dans le pays. Présents un peu partout en Australie, ces chats sauvages seraient très combatifs et s’attaqueraient aux autres mammifères, provoquant de nombreuses pertes.

En effet, ils sont accusés d’être responsables de la disparition d’une trentaine d’espèces endémiques, comme le bandicoot-lapin à queue blanche ou la souris sauteuse à grandes oreilles, explique Le Monde.

Un massacre programmé depuis 2015

Programmée dès 2015, cette mesure n’a pas tardé à faire bondir les militants de la cause animale. Elle devrait s’étendre sur cinq années et Brigitte Bardot a déjà fait savoir son mécontentement. Elle a qualifié cette mesure de « génocide animalier inhumain et ridicule ». Cependant, le gouvernement n’a rien lâché, rapporte le site Wamiz.

Selon une étude financée par le gouvernement et publiée dans la revue scientifique britannique Biological Conservation, la population de chats errants sauvages est estimée entre 2,1 millions et 6,3 millions d’invendus. Ils se sont implantés sur 99,8% du territoire australien.

Une espèce introduite par les premiers colons

Gregory Andrews, coauteur de l’étude a déclaré que l’Australie était le seul pays où les animaux avaient évolué en l’absence de chats. En effet, à l’origine, la pays ne comptait aucun félin. Cependant, cette espèce a été introduite par les premiers colons à la fin du XVIIIe siècle pour lutter contre les souris. Si ces chats étaient à l’origine domestiqués, ils ont peu à peu été abandonnés dans la nature. Ils vivent désormais comme des animaux sauvages.

Publié le jeudi 19 janvier 2017 à 14:04, modifications jeudi 19 janvier 2017 à 10:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !