Monde

Larry Flynt, producteur de porno, offre 10 millions de dollars pour destituer Donald Trump

Larry Flynt, le roi du porno s’attaque à Donald Trump en offrant 10 millions de dollars pour toutes informations conduisant à sa destitution.

Larry Flynt, le fondateur du magazine américain pornographique Hustler, a offert 10 millions de dollars pour toute information susceptible de destituer Donald Trump.

Cette annonce a été publiée ce dimanche 15 octobre dans The Washington Post.

Je ne m’attends pas à ce que les potes milliardaires de Trump le dénonce. Mais je suis confiant qu’il y a beaucoup de gens qui savent des choses. Et pour qui dix millions de dollars représentent beaucoup d’argent.

A ainsi écrit Larry Flynt.

Une annonce en pleine page

L’annonce est accompagnée d’un long plaidoyer qui explique pourquoi l’élection de l’actuel président américain est «illégitime» aux yeux du fondateur du magazine.

La première ligne de cette offre entièrement en lettres capitales indique :

DIX MILLIONS DE DOLLARS POUR TOUTE INFORMATION CONDUISANT A LA DESTITUTION ET AU RETRAIT DE LA MAISON BLANCHE DE DONALD J. TRUMP.

Ainsi, Larry Flynt met clairement en question la légitimité de l’élection de Donald Trump. Il a notamment cité une possible collusion avec la Russie, qui aurait tenté d’influencer l’élection présidentielle américaine. De fait, le producteur de vidéos et magazines pornographiques a fait référence au « sabotage » de l’accord de Paris sur le climat.

Mais le plus préoccupant, c’est que bien avant l’apocalypse qui résultera du changement climatique. Trump pourrait déclencher une guerre nucléaire mondiale.

A-t-il également écrit en référence à la crise avec la Corée du Nord.

Une destitution créerait une situation chaotique et controversée. Mais l’alternative, trois années de plus de dysfonctionnement déstabilisateur, est pire.

A poursuivi Larry Flint.

Bref, les griefs du « roi du porno » contre le président des Etats-Unis sont très nombreux.

C’est mon devoir de patriote et le devoir de tous les américains de se débarrasser de Trump. Avant que cela soit trop tard.

A-t-il finalement conclu

L’annonce indique une adresse électronique et un numéro de téléphone spécial. Celui-ci devrait rester ouvert du lundi au vendredi de 08h30 à 18h00, pendant les deux prochaines semaines.

Coutumier de ce type d’annonce

Or, comme il le rappelle lui-même, Larry Flynt, qui a soutenu Hillary Clinton durant la campagne présidentielle, n’en est pas à sa première offensive médiatique contre des hommes politiques. En effet, en 1998, il avait poussé à la démission le parlementaire Bob Livingston. Celui-ci était alors en lice pour être président de la Chambre des représentants, sur fond de scandale sexuel. En 2007, il avait offert un million de dollars, déjà dans The Washington Post, pour obtenir des éléments sur les relations sexuelles illégitimes d’un membre du Congrès. Enfin, en 2012, Larry Flynt avait récidivé en proposant un million de dollars pour mettre la main sur les déclarations de revenus de Mitt Romney. À l’époque candidat républicain à la présidence des États-Unis.

Publié le lundi 16 octobre 2017 à 10:14, modifications lundi 16 octobre 2017 à 9:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !