Monde

L’Arabie saoudite devient membre de la Commission de la condition de la femme des Nations unies

Une décision difficile à comprendre et à accepter

C’est une information qui est presque passée inaperçue, et pourtant, c’est incroyable : L’Arabie Saoudite vient d’être nommée membre d’une Commission de l’ONU pour travailler sur le droit des femmes…

Voilà une nouvelle qui pose quand même pas mal de questions. Nous sommes plus d’un à être étonnés. En effet, la Commission de la condition de la femme des Nations unies (CSW), qui promeut le droit des femmes partout dans le monde, accueille un nouveau membre. Et ce dernier, n’est ni plus ni moins que l’Arabie saoudite.

Une mauvaise surprise

C’est une surprise puisque l’Arabie Saoudite est loin d’être un exemple dans le droit des femmes. Pour rappel, dans ce pays, la charia est appliquée. Chaque femme dépend d’un tuteur masculin : Son père, son frère, son mari. Sans l’accord de ce dernier, elle ne peut, ni travailler ni voyager… En matière de droit de la femme, on est quand même loin de l’idéal que se fixent beaucoup de pays dans le monde.

Alors comment l’Arabie Saoudite, qui pratique un Islam rigoriste et qui est régi par la Charia, a-t-elle pu intégrer la Commission de la condition de la Femme des Nations Unies ? Car c’est une réalité, le pays vient d’être élu membre de la CSW !

Promouvoir le droit des femmes…

A partir de 2018 et jusqu’en 2022, grâce au vote du Conseil économique et social de l’ONU, l’Arabie Saoudite, aux côtés des 45 autres états membres de la Commission de la condition de la femme des Nations unies (CSW), devra veiller à promouvoir le droit des femmes. La Commission devrait notamment beaucoup travailler sur l’égalité des sexes… Avouez que le pays n’est pas forcément le mieux placé pour aborder ces questions si importantes !

Des réactions négatives

D’ailleurs, nombreux sont ceux qui s’interrogent suite à cette nomination. L’information est presque passée inaperçue, et le directeur de l’ONG de défense des droits de l’Homme, basée à Genève, déplore une décision qualifiée d’absurde. Il a expliqué sur le site Internet de l’ONG :

Chaque femme saoudienne doit avoir un tuteur masculin qui prend toutes les décisions importantes en son nom contrôlant la vie d’une femme depuis sa naissance jusqu’à sa mort

Il a d’ailleurs ajouté sur Twitter :

Elire l’Arabie saoudite à la protection des droits des femmes c’est comme nommer un pyromane chef des pompiers.

La condition des femmes en Arabie Saoudite

Ce qui est difficile à comprendre, c’est que la condition des femmes en Arabie Saoudite est loin d’être un secret. On sait qu’elles ont difficilement accès à l’emploi, qu’elles n’ont pas le droit de conduire, qu’elles ne peuvent pas voyager sans autorisation, qu’elles doivent être voilées, parfois intégralement…

Et pourtant, ce sont pas moins de cinq pays membres de l’Union Européenne qui ont voté en faveur de l’intégration de l’Arabie Saoudite à la fameuse Commission de la condition de la femme des Nations unies (CSW). C’était un vote à bulletin secret, on ne sait donc pas qui a voté pour le pays, ni pour quelles raisons.

Une décision applaudie

De son côté, l’Arabie Saoudite est très satisfaite de cette décision. Le pays affirme protéger les femmes, la charia garantissant selon lui l’égalité des sexes. C’est en tout cas ce que le représentant du pays a expliqué lors d’une première grande réunion au mois de mars dernier. Réunion durant laquelle l’Arabie Saoudite était représentée par 13 hommes et… aucune femme. En effet, ces dernières ont été mises à l’écart dans une pièce séparée des hommes…

Ce n’est pas la première fois que l’Arabie Saoudite participe à ce genre de commission. En effet, en 2015, le pays était à la tête de l’une des commissions consultatives de l’ONU sur les droits de l’homme. Quand on sait qu’on y pratique des centaines d’exécutions chaque année.  Certains prisonniers sont encore condamnés à mille coups de fouets pour des raisons totalement incroyables. Il y a de quoi se poser des questions…

 

Publié le jeudi 27 avril 2017 à 10:58, modifications jeudi 27 avril 2017 à 9:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !