Monde

Jordanie : Lourd bilan après des fusillades menées par un commando armé, 10 morts, dont une touriste Canadienne

La Jordanie a été ensanglantée en ce dimanche 18 décembre suite à une série d’attaques par armes à feu. Dix personnes, dont une touriste canadienne, ont été tuées au cours de plusieurs fusillades déclenchées par des hommes armés. L’identité et les revendications de ce commando sont encore floues en ce dimanche soir. Cet événement tragique risque d’embraser une nouvelle fois le Moyen-Orient.

Dix personnes, dont une touriste canadienne, ont été tuées dimanche en Jordanie dans une série d’attaques menées par des hommes armés. D’après des informations du Figaro, ces actes violents ont fait le plus grand nombre de victimes chez les forces de police. Le service de la Sûreté générale a donné des précisions sur le bilan dramatique de cette violente attaque.

Sept des personnes disparues seraient des policiers. Deux autres victimes étaient jordaniennes et une ultime personne décédée était de nationalité canadienne. Près de trente blessés étaient à déplorer dimanche soir. La chaîne d’information iTélé a précisé que les faits se seraient déroulés dans la ville de Karak.

Aucune revendication n’a pour le moment été communiquée. Le premier ministre jordanien Hani Mulqi a donc tenu à réagir face à ce drame atroce qui plonge le pays dans la crainte du terrorisme et d’un embrasement. Hani Mulqi s’est exprimé alors qu’il était au Parlement au moment des attaques :

les forces spéciales et des policiers encerclaient dix hommes armés qui se sont retranchés dans la citadelle de Karak.

Karak : cité touristique frappée par une terrible attaque menée par un commando armé

La touriste Canadienne qui est tombée sous les balles du commando était en pleine visite de la citadelle de la ville de Karak. Les assaillants auraient d’ailleurs trouvé refuge derrière les remparts juste après l’assaut. Ils auraient ouvert le feu notamment sur plusieurs patrouilles de police. D’après les premiers éléments, plusieurs autres touristes seraient pris au piège à l’intérieur de la citadelle.

Ce château-fort de Karak dans lequel s’est déroulé le drame  n’est pas un lieu anodin. C’est l’un des sites les plus visités par les touristes étrangers en Jordanie. Karak est une ville de 20 000 habitants située sur un plateau à plus de 1 000 mètres d’altitude. Le commissariat de la ville aurait également été visé lors de cette attaque.

Le positionnement de la Jordanie dans l’échiquier politique de la région

La Jordanie abrite près de 600 000 réfugiés Syriens depuis le début du conflit à ses portes, en Syrie. Le pays est également membre de la coalition internationale. La Jordanie est engagée dans les bombardements contre le groupe Etat islamique en Syrie et en Irak depuis 2014. En juin 2016, un attentat suicide avait été revendiqué par Daech. Sept gardes-frontières jordaniens avaient été tués près de la frontière avec la Syrie.

L’assaut des forces spéciales jordaniennes se poursuivait dans la soirée du dimanche 18 décembre.

Publié le lundi 19 décembre 2016 à 11:02, modifications lundi 19 décembre 2016 à 11:05

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !