Monde

Japon : Des pluies torrentielles font au moins 48 morts et 1,6 millions d’habitants évacués

Au Japon, sur la partie occidentale de l’île, des trombes d’eau s’abattent depuis plusieurs jours et causent des crues exceptionnelles, glissements de terrain, inondations et autres dégâts.

Au Japon, des pluies diluviennes se sont abattues sur les régions d’Hiroshima, Okayama et Kyoto depuis mardi 3 juillet. Selon un bilan provisoire, au moins 48 personnes sont mortes et 21 sont portées disparues. En outre, à cause des trombes d’eau et des crues exceptionnelles, glissements de terrain, inondations et autres dégâts, plus de 1,6 million de personnes se sont vues ordonner d’évacuer leurs habitations.

Une course contre la montre

Le premier ministre japonais, Shinzo Abe, a qualifié la situation « d’extrêmement grave ». Il a ordonné le déploiement de tous les moyens possibles pour sauver des vies. Il a réuni samedi 7 juillet les principaux ministres concernés.

Les secours, le sauvetage de vies et les évacuations sont une course contre la montre.

A-t-il déclaré à l’issue de cette réunion de crise.

La région d’Ehime (dans le sud-ouest) apparaît la plus touchée, mais sont aussi concernées les préfectures de Hiroshima, Fukuoka, Okayama, Kōchi, Kyoto ou encore Gifu. Ces zones totaliseraient le plus lourd bilan, avec au moins 33 morts selon les chiffres de l’Agence de gestion des incendies et catastrophes naturelles.

En outre, des dizaines de maisons ont été en tout ou en partie détruites. Des milliers d’entre elles ont été envahies par les eaux. Les télévisions montrent depuis vendredi des images terribles de cours d’eau boueux en furie, de quartiers entièrement noyés, d’habitants réfugiés sur leur toit agitant des chiffons blancs pour être repérés par les hélicoptères de secours.

48.000 pompiers, policiers et militaires des Forces d’autodéfense ont été déployés sur le terrain samedi 7 juillet. Toutefois, les secours affrontent des difficultés majeures, compte tenu de l’inaccessibilité de certains lieux en pleine campagne. Plusieurs centaines de personnes étaient isolées dans des zones vers lesquelles les routes ou ponts ont été inondés ou emportés.

Le Japon en alerte maximum

L’agence météorologique nationale a placé en alerte maximale plusieurs régions. De plus, elle a mis en garde contre des risques élevés de dégâts majeurs.

Une vigilance maximum s’impose.

Martèlent les météorologues, craignant des dégâts plus importants.

Le Japon est souvent traversé par d’importants fronts pluvieux. A cela s’ajoutent des typhons parfois meurtriers qui balayent le pays régulièrement en été. Ainsi, tous les ans, des glissements de terrain meurtriers sont recensés dans l’archipel. Quelque 72 morts avaient été déplorés en 2014 à Hiroshima. Et une quinzaine de personnes avaient péri dans le nord en 2016 après le passage d’un typhon.

Publié le dimanche 8 juillet 2018 à 11:23, modifications dimanche 8 juillet 2018 à 10:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !