Monde

Istanbul : L’Etat islamique revendique l’attaque de la discothèque

Le Nouvel An de l'horreur

Dans la nuit du réveillon, un assaillant pénétrait dans une discothèque d’Istanbul et tuait 39 personnes. Une attaque sanglante aujourd’hui revendiquée par l’Etat islamique. L’auteur des faits, toujours en fuite, est actuellement traqué par les autorités turques.

C’est dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier que des centaines de fêtards ont vécu l’enfer. Et pour cause, présents dans une discothèque d’Istanbul, en Turquie, quelque 700 personnes ont été témoins d’une attaque terroriste dont le bilan est actuellement établi à 39 morts.

Armé d’un fusil d’assaut, l’assaillant a surgi à 1h15 devant le Reina, une discothèque située au bord du Bosphore sur la rive européenne d’Istanbul. Tuant deux personnes à l’entrée, le terroriste a ensuite pénétré dans l’établissement afin d’y semer la mort. Au total, ce sont pas moins de 180 balles qui ont été retrouvées sur place. L’auteur des faits a pu s’enfuir et reste à l’heure actuelle vivement recherché par les autorités turques.

L’attentat d’Istanbul revendiqué par Daesh

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, l’EI revendique cette attaque sanglante. En effet, indiquant avoir fait appel à « un des soldats du califat », le groupe terroriste affirme être à l’origine de ce massacre de masse, qui a fait de nombreuses victimes étrangères, pour la plupart originaires de pays arabes.

Présents dans la discothèque au moment de l’attaque, trois français ont été blessés. Leurs jours ne sont pas en danger. D’après le dernier bilan officiel, 12 Turcs sont décédés dans l’attentat, dont un belgo-turc, et 26 étrangers. Une franco-tunisienne, une canadienne et une jeune israélienne font également partie des victimes de l’assaut.

Actuellement en déplacement en Irak, François Hollande a réaffirmé l’importance de la lutte contre Daesh, dont les attaques semblent désormais s’intensifier.

Publié le lundi 2 janvier 2017 à 13:16, modifications lundi 2 janvier 2017 à 13:21

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !