Monde

Iran : Des hommes portent le voile par solidarité envers les Iraniennes

Alors que de plus en plus d’Iraniennes se battent pour ne pas porter le voile, plusieurs hommes ont fait le choix d’afficher leur solidarité en publiant des photos d’eux voilés aux côtés de leurs compagnes non voilées.

Depuis quelques jours, les rôles sont inversés en Iran. Des dizaines d’hommes ont répondu à l’appel de l’activiste et journaliste iranienne, Masih Alinejad. Celle-ci, exilée à New-York, a demandé aux hommes de soutenir le combat avec le hashtag #meninhijab, qui milite contre l’obligation de porter le hijab (le voile).

Elle a déclaré au quotidien britannique The Independant qu’elle avait déjà reçu plus de 30 clichés d’hommes qui portaient le voile et qui vivaient en Iran.

La plupart de ces hommes vivent en Iran et ils ont vu comment les femmes de leur entourage ont souffert aux mains de la police des mœurs et l’humiliation du port du voile forcé.

Ce sont là des images tout à fait inhabituelles en Iran, où le voile islamique est obligatoire pour toutes les femmes depuis la Révolution islamique de 1979. Dans tout le pays, la police des mœurs veille au bon respect de cette règle dans l’espace public. Les femmes non ou « mal » voilées risquent de se voir infliger des peines qui vont d’une simple amende à la prison.

Je veux sincèrement que ma femme puisse vivre dans un Iran où c’est elle qui peut déterminer ce qu’elle peut porter. Il est en effet extrêmement difficile pour une femme en Iran de supporter de porter ces vêtements au beau milieu de la chaleur étouffante de nos étés juste parce qu’elle veut éviter de déclencher l’ire des officiels de ce pays.

A expliqué l’un de ces hommes.

Lorsque mes cousines ont vu que je portais leur foulard, elles n’ont pu s’empêcher d’éclater de rire. Je leur ai demandé si ça avait l’air aussi drôle que ça sur moi

A raconté un autre homme voilé.

J’aime et je respecte vraiment mes cousines. Je pense qu’on ne doit pas parler de liberté quand on soutient l’idée de réduire celle des autres. Si seulement le hijab était le seul problème dans notre pays, comme les autorités aimeraient qu’on le croie. C’est comme s’ils avaient hypnotisé nos cerveaux avec un bout de tissu noir et qu’ils voulaient nous faire croire que le hijab est la chose la plus importante de notre pays.

A-t-il conclu.

Depuis New-York, la journaliste encourage régulièrement les femmes de son pays à prendre des initiatives qui vont à l’encontre des directives du gouvernement.

Chaque photo d’homme voilé que Masih Alinejad poste sur sa page Facebook est agrémentée d’un texte en persan qui est traduit en anglais (parfois en français), afin de diffuser le message dans le monde entier et d’encourager d’autres hommes à soutenir une politique de libéralisation des femmes et des mœurs.

Grâce à son million de followers et ses initiatives anti-hijab, la militante veut pousser les femmes à s’émanciper, malgré les menaces du gouvernement. Selon elle, de nombreux hommes et femmes sont contre l’obligation pour les femmes de porter un voile.

Masih Alinejad a expliqué à The Independant que sa mère n’a jamais cru à l’intérêt de porter un hijab, aussi bien que son père et ses frères.

L’activiste rappelle que pour « des millions d’Iraniennes », l’obligation de porter le voile est une insulte à leur dignité.

Publié le samedi 30 juillet 2016 à 13:58, modifications samedi 30 juillet 2016 à 12:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !