Monde

Irak : Le gouvernement saisi les biens de Saddam Hussein et de ses dignitaires déchus

Le gouvernement irakien saisit les biens des anciens membres du parti Baas de Saddam Hussein, ainsi que ceux de leurs épouses, enfants et petits-enfants.

Les autorités irakiennes ont ordonné la saisie des biens de l’ancien dirigeant du pays, Saddam Hussein. De plus, cette confiscation va également concerner 4. 257 personnes parmi ses proches et ses partisans. C’est la Haute commission de la justice qui fait cette annonce dans un communiqué lundi 5 mars.

Les familles élargies des anciens dignitaires visées

La liste des dignitaires a été établie par l’instance irakienne chargée de traquer les anciens membres du parti Baas de Saddam Hussein. Elle inclut leurs épouses, leurs enfants et petits-enfants ainsi que leurs parents au second degré.

En outre, parmi les dignitaires figurent Ali Hassan al-Majid. Il s’agit d’un cousin de Saddam Hussein surnommé « Ali le chimique ». Il a été exécuté en 2010. Les biens du demi-frère du dirigeant irakien, Barzan Ibrahim al-Hassan, seront aussi saisis. La liste inclut également l’ancien vice-président Taha Yassine Ramadan et le secrétaire particulier de Saddam Hussein, Abed Hamid Mahmoud, tous deux exécutés. Elle compte aussi Tarek Aziz, compagnon de la première heure de Saddam Hussein décédé en 2015 et incarcéré après sa reddition en 2003.

En 2003, au moment de la chute du dictateur et de son régime, des milices, les forces armées et des dignitaires du nouveau pouvoir ont fait main basse sur de nombreuses propriétés appartenant à la famille de Saddam Hussein et d’anciens dirigeants.

Publié le mardi 6 mars 2018 à 10:57, modifications mardi 6 mars 2018 à 10:05

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !