Monde

Indonésie : 50.000 personnes tentent de fuir en prévision de l’éruption du volcan Agung à Bali

Depuis plusieurs jours, l’intense activité sismique du mont Agung laisse craindre une éruption volcanique à Bali en Indonésie.

L’île indonésienne de Bali est en état d’alerte depuis vendredi 22 septembre. En effet, depuis plusieurs jours, l’activité sismique du mont Agung, situé dans la région de Karangasem fait craindre une éruption.

Tous les signes d’une puissante éruption sont là et ne déclinent pas.

A déclaré ce lundi 25 septembre, le directeur du Centre de volcanologie et de gestion des catastrophes naturelles.

Ainsi, près de 50.000 personnes vivant à proximité du volcan ont été évacuées.

Le nombre d’évacués se monte à 48.540.

A déclaré un porte-parole de l’agence de gestion des catastrophes naturelles, Sutopo Purwo Nugroho, lors d’une conférence de presse à Jakarta.

Enfin, si l’aéroport international de Denpasar, dans la capitale de Bali, n’est pour le moment pas affecté, les autorités aéroportuaires surveillent de près la situation. Ils se tiennent prêt à une fermeture à tous moments.

Aucune éruption depuis un demi siècle

Le volcan Agung, situé à quelque 75 kilomètres de la ville touristique de Kuta, ne cesse de gronder depuis le mois d’août. Ainsi, le niveau d’alerte maximale sur l’île avait été décrété vendredi 22 septembre par les autorités indonésiennes. Par ailleurs, celles-ci recommandent de rester à plus de neuf kilomètres du cratère.

Si les évacués ont été accueillis dans des refuges temporaires ou par des proches, certains habitants ont refusé de quitter leur maison.

La première raison, c’est qu’il n’y a pas encore eu d’éruption. La seconde, c’est qu’ils sont inquiets pour leur bétail.

A justifié le porte-parole de l’agence de gestion des catastrophes naturelles.

Il a ajouté que près de 2.000 vaches qui se trouvent aux alentours du mont Agung avaient également été évacuées.

Le mont est classé dans les stratovolcans de type explosif. Il fait partie des 130 volcans actifs d’Indonésie. En effet, cet archipel du sud-est de l’Asie est situé dans une zone où la collision de plaques tectoniques provoque une importante activité volcanique. Ainsi que de fréquents tremblements de terre. Or, la dernière éruption meurtrière en 1963 est dans toutes les mémoires des Balinais qui considèrent cette montagne comme l’axe de l’univers. Le volcan avait alors craché des cendres jusqu’à Jakarta, la capitale du pays située à environ 1.000 kilomètres. Il avait produit des nuées ardentes qui avaient tué plus de 1.700 personnes. Enfin, le mont Agung est un important site spirituel pour les Balinais. Le temple hindou Pura Besakih est l’un plus grands de l’île situé au pied du mont Agung. Lors de l’éruption en 1963, il avait failli être détruit par des coulées de lave.

Publié le mardi 26 septembre 2017 à 9:52, modifications mardi 26 septembre 2017 à 9:52

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !