Monde

Indonésie : 12 morts dans un embouteillage de 3 jours

Après trois longs jours d’attente dans un embouteillage, les victimes seraient mortes de fatigue et de complications médicales.

En Indonésie, douze personnes ont été retrouvées mortes dans un embouteillage long de 20km et qui a duré trois jours. Vendredi 8 juillet les autorités indonésiennes ont déclaré que cet impressionnant bouchon a bloqué des milliers de vacanciers à une sortie de l’autoroute de Brebes, une ville située sur l’île de Java.

brebes carte

Chaque année, les routes du plus grand pays musulman du monde, sont prises d’assaut dès la fin du mois du Ramadan, lorsque des millions d’Indonésiens se rendent dans les villages pour fêter l’Aïd el-Fitr. Ainsi, les décès seraient survenus entre le 3 et le 5 juillet.

Le phénomène a pris une telle ampleur que les automobilistes ont surnommé cet embouteillage le Brexit, pour Brebes exit.

En ce qui concerne cette affaire de Brexit, il y a eu un total de 12 victimes sur les trois jours

A expliqué le ministre des Transports, Hemi Pramuraharjo.

Il a également ajouté que la plupart des victimes étaient des personnes âgées. Alors que certaines sont décédées d’épuisement, d’autres ont eu des complications médicales. Les autorités indonésiennes ont également annoncé qu’un enfant, âgé d’un an, était mort des suites d’un empoisonnement causé par les émanations des gaz toxiques des automobiles.

Selon le ministre des Transports, la présence de vendeurs à la sauvette et aux stations services surpeuplées aux abords de la sortie d’autoroute ont envenimé la situation, déjà critique.

Il semble, malheureusement, que l’Indonésie ne parvienne pas à trouver des solutions à ces dysfonctionnements. En effet, cette année, ce sont déjà plus de 400 automobilistes qui sont morts sur les routes indonésiennes pendant la période des fêtes.

En réponse à cette tragédie, le ministre de la Santé a recommandé aux conducteurs qui prévoyaient de faire des longs trajets, de se reposer et de prendre toutes les précautions d’usage. Le ministère a également fait paraître un communiqué dans lequel il informait les automobilistes que l’utilisation excessive d’air conditionné dans les habitacles pouvait conduire à la propagation de dioxyde de carbone dans les espaces confinés des véhicules.

Publié le dimanche 10 juillet 2016 à 9:07, modifications samedi 9 juillet 2016 à 21:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !