Monde

Inde : La peine de mort instaurée pour les violeurs d’enfants

La mesure a été adoptée samedi. Le pays est encore sous le choc après le viol en réunion et le meurtre d’une fillette de 8 ans.

Les enfants âgés de moins de 12 ans

C’est une affaire qui va marquer durablement l’Inde et fait déjà ressentir ses premières conséquences; Le viol en réunion d’une fillette de 8 ans qui a ensuite été tuée en janvier vient de provoquer un bouleversement législatif. Désormais, les violeurs d’enfants de moins de 12 ans pourront être condamnés à la peine de mort en Inde.

Le Premier ministre Narendra Modi n’a pas perdu de temps samedi. Alors que la veille, un porte-parole du gouvernement indiquait que le projet était à l’étude, l’amendement à la loi sur les violences sexuelles a été approuvé le jour-même. Les peines minimales pour viol ont été également été durcies précisent nos confrères de Libération.

Narendra Modi se trouvait face à un véritable mouvement populaire. Des milliers d’habitants du pays ont défilé ces derniers jours pour lui demander d’agir, signe que cette affaire a véritablement choqué la population. Le viol aurait été réalisé pour terrifier une communauté locale de bergers musulmans. L’idée était de les forcer à quitter une zone majoritairement hindoue. C’est le second durcissement récent de la loi en Inde. Le premier était en 2013 après un viol en réunion à New Delhi. Il devenait toutefois urgent d’agir contre les violences sexuelles commises sur les enfants. 11.000 viols d’enfants ont été enregistrés en 2015.

Publié le mercredi 25 avril 2018 à 9:14, modifications mercredi 25 avril 2018 à 11:05

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !