Monde

Inde : Des foyers fondés par mère Teresa accusés de trafic d’enfants

Les autorités indiennes ont ordonné le contrôle de tous les centres gérés par la congrégation catholique de mère Teresa, après l’arrestation d’une de ses nonnes accusée d’avoir kidnappé puis vendu quatre bébés.

Après des accusations de trafic d’enfants, les autorités indiennes ont exigé l’inspection de tous les centres d’enfants gérés par la congrégation fondée par mère Teresa.

Les Missionnaires de la Charité doivent être inspectés immédiatement

New Delhi a enjoint aux autorités locales de faire inspecter immédiatement les foyers pour enfants tenus par les Missionnaires de la Charité.

A indiqué Maneka Gandhi, la ministre des femmes et du développement de l’enfant, dans un communiqué lundi 16 juillet dans la soirée.

Le scandale a explosé la semaine dernière à Ranchi, la capitale de l’état pauvre du Jharkhand. En effet, dans le foyer catholique Nirmal Hriday un bébé avait disparu. Ce dernier accueille des femmes enceintes célibataires et des mères en détresse. Le 5 juillet, une religieuse, sœur Konsalia Balsa, et un travailleur social avaient ensuite été arrêtés. Selon les résultats de l’enquête, les ravisseurs auraient demandé 1.500 euros à un couple de l’Uttar Pradesh pour l’adoption de l’enfant de deux mois.

Un prix légitime pour les frais hospitaliers.

Aurait déclaré la sœur.

Dans une vidéo relayée par Times of India, sœur Konsalia Balsa reconnaît avoir enlevé et vendu trois enfants, moyennement des sommes entre 550 et 1.500 euros. Un quatrième aurait été donné « gratuitement ».

Trois des quatre enfants ont été récupérés. La nonne va rester en détention. Les investigations continuent.

A indiqué le chef de la police de Ranchi au quotidien.

Près de 90.000 enfants disparaissent chaque année

La supérieure générale de l’ordre, sœur Mary Prema, a exprimé ses regrets sur cette affaire. Elle a tenu à dissocier la congrégation des actions d’une personne.

Nous coopérons avec les investigations et sommes ouvertes à toute enquête libre, équitable et juste.

A-t-elle déclaré dans un communiqué.

Les Missionnaires de la Charité ont été fondées à Calcutta en 1950 par mère Teresa. Forte de 5.000 religieuses à travers le monde, l’organisation caritative possède des implantations dans plus de 130 pays. De son vrai nom Anjezë Gonxhe Bojaxhiu née en Albanie, mère Teresa avait été naturalisée indienne. Devenue icône mondiale de la compassion, elle est morte en 1997. Mère Teresa a été canonisée par l’Eglise catholique en septembre 2016.

L’adoption illégale est un commerce considéré-able en Inde. En effet, près de 90.000 enfants disparaissent chaque année selon des chiffres officiels. Les kidnappings ont lieu dans la rue, les hôpitaux ou les gares. Or, ils passent souvent inaperçus dans un pays où l’on estime le nombre d’orphelins à 30 millions. Les autorités tentent toutefois de réguler la situation. En effet, la Cour Suprême d’Inde a ordonné, en début d’année, l’enregistrement de tous les foyers pour enfants. Ainsi que le contrôle des orphelinats par le système central d’adoption.

Publié le mercredi 18 juillet 2018 à 13:02, modifications mercredi 18 juillet 2018 à 11:33

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !