Monde

Inde : Un bouton d’alerte anti-viol obligatoire sur les téléphones dès 2017

Dans un pays où, statistiquement, un viol est commis sur une femme toutes les 30 minutes, le gouvernement se devait de réagir. Annoncée par le ministère des télécommunications indien, une mesure misant sur la technologie, obligatoire dès 2017, pourrait bien se développer dans d’autres pays à l’avenir. Explications…

A l’heure actuelle, une femme indienne victime de viol est obligée d’appuyer sur les boutons 5 et 9 de son clavier de téléphone pour lancer une alerte remontant jusqu’à la police. Dès 2017, un bouton spécifique d’envoi d’alerte sera mis en place par les fabricants de smartphones vendus en Inde, Samsung et Apple inclus. Afin d’avertir la police, une simple pression longue sur un bouton « lanceur d’alerte » permettra de signaler une situation de danger ou de violences sexuelles.

A l’instar de l’Europe, l’Inde va mettre en place le 112, numéro d’urgence vers lequel sera renvoyée le signal en cas de pression sur le fameux bouton. Dans un souci d’efficacité, la navigation GPS embarquée permettrait aux services de police de pouvoir localiser les appels beaucoup plus rapidement.

Selon les statistiques, en Inde, un viol est commis sur une femme toutes les 30 minutes. Devant une telle situation et devant les vagues récentes d’indignation suite aux nombreuses violences sexuelles envers les femmes, relayées dans le monde entier grâce aux réseaux sociaux, le gouvernement indien était dans l’obligation de renforcer ses procédures de sécurité et d’alertes des autorités.

Cette mesure pourrait cependant risquer à la police d’être constamment débordée. En février 2015, déjà, cette dernière avait mis en place des cours d’auto-défense destinés aux femmes, dans lesquelles les collégiennes apprennent un art martial répondant au nom de « Prahar ».

Publié le jeudi 28 avril 2016 à 12:06, modifications jeudi 28 avril 2016 à 10:42

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !