Monde

Hongwei Meng, le président d’Interpol, a mystérieusement disparu

Une enquête pour la disparition inquiétante de Hongwei Meng a été ouverte. Le président chinois d’Interpol n’a plus donné signe de vie depuis qu’il a quitté la France pour la Chine, fin septembre. 

Mais où est passé Hongwei Meng ?

En déplacement en Chine

Le président chinois d’Interpol, également vice-ministre chinois de la Sécurité publique n’a plus donné signe de vie depuis plus d’une semaine. Agé de 64 ans, Hongwei Meng, a quitté la France le 25 septembre pour un déplacement en Chine. Pourtant, depuis son départ, il reste injoignable et introuvable. Son épouse inquiète, installée à Lyon, qui est le siège d’Interpol, a signalé sa disparition aux autorités françaises.

Si la Chine garde pour l’instant le silence sur cette disparition, selon le quotidien South China Morning Post, Meng Hongwei, fait l’objet d’une enquête dans son pays.Ainsi, il aurait été « emmené » par les autorités « dès son atterrissage » en Chine.

Après avoir exercé en Chine comme vice-ministre de la Sécurité publique, Hongwei Meng, est une figure emblématique du Parti communiste chinois. Il a été élu en novembre 2016 à la tête d’Interpol où il a succédé à la française Mireille Ballestrazzi. A l’époque, la nomination d’un Chinois à ce poste avait été critiquée par des organisations de défense des droits de l’Homme. En effet, la Chine menait alors une intense campagne de rapatriement d’escrocs et de fraudeurs présumés. Et parfois accusée de servir ses intérêts politiques.

La Chine a longtemps utilisé Interpol pour arrêter des dissidents et des réfugiés à l’étranger.

S’était notamment inquiété Amnesty International.

Soupçonné de corruption

Ainsi, le parquet de Lyon a depuis ouvert une enquête, confiée à la police judiciaire, pour « disparition inquiétante ». En outre, un dispositif a également été mis en place pour « garantir la sécurité » de son épouse et de ses enfants.

Interrogées par le bureau de liaison d’Interpol à Pékin, les autorités chinoises n’ont pour l’heure pas apporté de précisions.

A précisé le ministère français de l’Intérieur, ajoutant :

Les échanges se poursuivent avec les autorités chinoises.

Selon Le Parisien, Meng Hongwei se trouve sous le coup d’une enquête en Chine. En effet, il est soupçonné par la justice chinoise d’avoir favorisé une entreprise dans le cadre de l’obtention d’un marché de cybersécurité. Or, depuis six ans, le gouvernement chinois s’est engagé dans une vaste campagne « anticorruption ». Selon des chiffres officiels, 1,5 million de responsables ont déjà été poursuivis dans le cadre de cette campagne. Celle-ci viserait également des opposants aux dirigeants chinois. C’est notamment dans ce contexte que la comedienne chinoise Fan Bingbing avait disparu. Elle a fini par réapparaître mercredi 3 octobre. Et ce, après trois mois sans donner de nouvelles.

Néanmoins, en dépit de ces charges Interpol a exigé samedi 6 octobre « une clarification » sur le sort du haut dignitaire. En effet, dans un communiqué posté sur Twitter, le secrétaire général d’Interpol, dit attendre « une réponse officielle des autorités chinoises » pour répondre « aux inquiétudes ».

Publié le dimanche 7 octobre 2018 à 10:20, modifications lundi 8 octobre 2018 à 11:33

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !