Monde

Homosexualité : la France demande à Brunei de renoncer à instaurer la peine de mort contre l’homosexualité et l’adultère

La France a demandé ce mardi à renoncer à une nouvelle législation qui va instaurer la peine de mort en cas d’homosexualité ou d’adultère en invoquant la loi islamique.

La révision de la loi doit entrer en vigueur mercredi.  Ce riche petit état pétrolier d’Asie du Sud Est compte instaurer la peine de mort en cas d’homosexualité ou d’adultère en invoquant la loi islamique.

Brunei, est dirigée d’une main de fer

La monarchie de Brunei (430 000 habitants) est dirigée d’une main de fer par le sultan Hassanal Bolkiah depuis 1967. L’introduction progressive de la charia a été annoncée en 2013. Ce dernier a appelé à « renforcer » les enseignements islamiques de son pays qui doit introduire une nouvelle législation inspirée de la charia.

Je veux voir les enseignements de l’islam dans ce pays se renforcer

a déclaré le sultan Hassanal Bolkiah dans un discours prononcé près de la capitale Bandar Seri Begawan sans toutefois faire référence à l’introduction du nouveau code pénal controversé.

L’ONU a déjà dénoncé un code pénal « cruel et inhumain » qui « viole gravement le droit international relatif aux droits humains ».

Via la porte -parole de la diplomatie française Agnès von der Mühll, la France a appelé ce mardi, Brunei de renoncer à cette nouvelle loi islamique.

Le Brunei a annoncé l’entrée en vigueur d’un nouveau code pénal le 3 avril 2019, qui prévoit des châtiments corporels et la peine de mort pour des incriminations notamment d’homosexualité, d’apostasie, de blasphème et d’adultère (…) La France appelle le Brunei à renoncer à ce projet et à maintenir son moratoire de fait des exécutions capitales depuis 1957.

Peut-on lire dans un communiqué publié ce jour.

Face à la levée de bouclier, le sultan a tenu a souligné que Brunei était un pays « juste et heureux ».

Quiconque viendra dans le pays aura une expérience agréable et profitera d’un environnement sûr et harmonieux.

A-t-il déclaré dans un centre de conférences.

 

 

Publié le mercredi 3 avril 2019 à 13:26, modifications mercredi 3 avril 2019 à 13:26

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct