Monde

Guerre commerciale : La Chine contre-attaque sévèrement aux sanctions américaines

En réponse aux taxes américaines sur l’acier et l’aluminium chinois voulues par Donald Trump, la Chine a annoncé qu’elle allait taxer 128 produits américains.

La Chine a décidé de frapper fort dans la guerre commerciale qui l’oppose aux Etats-Unis. En effet, selon l’agence Chine nouvelle, le gouvernement chinois a déclenché, ce lundi 2 avril la mise en oeuvre de mesures restrictives sur 128 produits américains. En particulier sur les fruits et le porc.

Une guerre commerciale féroce

Ces mesures font suite à plusieurs semaines de tensions entre les Etats-Unis et la Chine. Des sujets de pressions, qui alimentent la crainte d’un conflit commercial ouvert entre les deux géants économiques mondiaux. A l’origine de cette guerre commerciale se trouve l’annonce, le 22 mars, de l’administration Trump d’imposer des droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium. Et ce, au nom de la « sécurité nationale ». Ainsi, il était question que les Etats-Unis imposent des taxes sur quelque 60 milliards de dollars d’importations chinoises. Une nouvelle qui avait ébranlé les marchés financiers. Depuis sa campagne électorale, Donald Trump reproche à l’Empire du milieu de tirer profit du système de coentreprises imposé aux firmes étrangères qui s’implantent en Chine. Il les accuse notamment de piller les innovations technologiques américaines.

Or, cet argument a été jugé ce lundi par le ministère chinois du Commerce comme « un abus » des règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Par conséquent, en réponse à ces taxes américaines, l’administration de Xi Jinping avait prévenu qu’il envisageait également l’imposition des taxes sur les produits en provenance des Etats-Unis. Les nouvelles taxes chinoises, imposées par la commission chargée des tarifs douaniers au sein du Conseil d’Etat, portent sur des produits divers allant des fruits à la viande de porc.

Les mesures américaines sont dirigées uniquement contre quelques pays. Elles contreviennent gravement au principe de non-discrimination, qui constitue le fondement du système commercial multilatéral. Elles portent gravement atteinte aux intérêts chinois.

A dénoncé le ministère dans un communiqué publié sur son site internet et relayé par le site Challenges.

Laisser la porte ouverte aux négociations

Toutefois, Pékin a précisé que la Chine ne fermait pas complètement la porte aux Etats-Unis.

Nous espérons que les Etats-Unis abandonnent au plus vite leurs mesures enfreignant les règles de l’OMC. Afin de permettre la reprise normale du commerce sino-américain pour les produits concernés.

A ainsi indiqué Shan Zhong, le ministère chinois du Commerce. Il a notamment insisté :

La coopération entre la Chine et les Etats-Unis, les deux plus grandes économies mondiales, est la seule option possible.

Par ailleurs, le gouvernement chinois a pris soin de ne pas s’attaquer à des produits agricoles majeurs, tels que le soja. Ou encore à des compagnies industrielles importantes telles que le géant Boeing. Cependant, selon le quotidien officiel chinois, Global Times, ces domaines pourraient désormais être ciblés si aucun accord n’était trouvé.

Publié le lundi 2 avril 2018 à 14:51, modifications lundi 2 avril 2018 à 14:33

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !