Monde

Grande-Bretagne : Une infographie concernant les femmes politiques sans enfant, fait polémique

Une infographie publiée dans The Sunday Times fait polémique depuis ce week-end en Grande-Bretagne. L’infographie concerne les femmes politiques qui n’ont jamais eu d’enfants et les hommes politiques ne sont pas pris en compte.Immédiatement, de nombreuses militantes se sont indignées face à ce sexisme.

Nicola Strugeon, une ministre écossaise a été interviewée par The Sunday Times, un journal britannique. L’entretien est accompagnée d’une infographie, qui fait polémique auprès des lecteurs. Ainsi des militantes et des élues se sont réunies et se sont indignés contre l’hebdomadaire après la publication d’une infographie intitulée “Chidless Politicians”. L’infographie listait plusieurs femmes élues n’ayant jamais eu d’enfants.

L’infographie met uniquement en avant les femmes politiques sans enfants mais les hommes politiques ne sont pas concernés. Ainsi, la leader conservatrice écossaise, Ruth Davidson a réagi sur Twitter.

Oh, j’aime être cataloguée comme “politique sans enfant”

L’association Women 50:50 qui lutte pour une parité au sein du Parlement a publié une liste similaire d’hommes élus qui n’ont pas d’enfants. Le député travailliste gallois, Chris Elmore, a dénoncé le sexisme de cette infographie.

Je suis un homme politique sans enfant. J’imagine que ça ne compte pas puisque je suis un homme.

Harley Freeman, une journaliste basée en Angleterre, a réagi sur les réseaux sociaux.

Parce que c’est seulement bizarre quand des femmes politiciennes n’ont pas d’enfants, apparemment.

Le quotidien britannique, The Independent, a contacté la rédaction du Sunday Times qui n’a pas encore réagi. En revanche, la principale concernée, Nicola Sturgeon a saisi son compte Twitter pour saluer le travail de la journaliste et justifier son choix de révéler sa fausse couche au public.

Merci pour tous vos gentils messages ce matin. Peter Murell et moi apprécions vraiment. Mes raisons pour l’avoir révéler (ce n’était pas une décision facile) sont là. J’espère aussi que cela brisera le “tabou” de la fausse couche. Et enfin, merci à Mandy pour sa sensibilité et son écrit, et pour avoir respecter notre intimité.

Publié le mardi 6 septembre 2016 à 11:33, modifications mardi 6 septembre 2016 à 11:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !