Monde

Fusillade dans un bar discothèque en Californie : Le tireur, Ian Long, étant un militaire plusieurs fois décoré

Ian Long, l’homme qui a abattu douze personnes mercredi soir dans un bar discothèque en périphérie de Los Angeles, était un ancien soldat des Marines.

Quelques heures après la fusillade qui a fait 12 morts dans un bar discothèque de Thousand Oaks dans la banlieue Los Angeles en Californie, le tireur a été identifié. Ainsi, les autorités ont révélé jeudi 8 novembre qu’il s’agissait de Ian Long, un ancien soldat de 28 ans.

Ancien Marines plusieurs fois décoré

Mercredi soir, Ian Long s’est présenté à l’entrée du Borderline Bar and Grill, armé d’un pistolet Glock doté d’un chargeur à capacité augmentée. Il a abattu le garde de sécurité avant de pénétrer dans l’établissement pour y perpétrer sa tuerie, a relaté Geoff Dean, le shérif du comté de Ventura.

Ian Long a commis ce carnage lors d’une soirée rassemblant plus d’une centaine de personnes, dont de nombreux étudiants. Après quoi, l’ancien militaire s’est donné la mort. Parmi les victimes figure un policier de 54 ans, l’un des premiers à être intervenu sur les lieux. Vingt-trois autres personnes ont été soignées dans des hôpitaux de la région, avant de pouvoir rentrer chez elles.

Pour l’instant les motivations du jeune soldat n’ont pas encore été élucidées. Cependant, rien ne laisse penser aux enquêteurs que son geste est lié au terrorisme ou à un quelconque groupe extrémiste.

Par ailleurs, Ian David Long de son nom complet avait servi dans le corps d’élite des Marines, de 2008 à 2013. Il avait été déployé en Afghanistan pendant sept mois. A ce titre, il avait reçu plusieurs décorations avant de quitter l’armée avec le grade de sergent. Selon le ministère des Anciens Combattants, le soldat souffrait d’un syndrome post-traumatique et était suivi depuis la fin de son service. En effet, Ian Long était connu des services de police et de ses voisins pour des troubles psychiques.

Les États-Unis sont régulièrement le théâtre de fusillades. La dernière en date avait fait onze morts dans une synagogue de Pittsburgh. Cette nouvelle attaque évoque la tuerie perpétrée en 2016 dans une boîte gay d’Orlando, en Floride, où 49 personnes avaient péri sous les balles.

Publié le vendredi 9 novembre 2018 à 12:50, modifications vendredi 9 novembre 2018 à 12:58

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !