Monde

Finlande : Un néo-nazi soupçonné du meurtre d’un passant lors d’une manifestation anti-immigration

Déjà connu pour des faits de violences, Jesse Torniainen, un militant néo-nazi finlandais, a été incarcéré mercredi après qu’un passant ait trouvé la mort, début septembre, lors d’une manifestation anti-immigration.

C’est lors d’un manifestion anti-immigration organisée en Finlande, début septembre, que Jimi Karttunen, un passant s’étant confronté à des militants du Mouvement de résistance finlandaise, un groupuscule néo-nazi, a trouvé la mort. Décédé des suites d’une hémorragie cérébrale le 16 septembre dernier, soit une semaine après l’altercation, le jeune homme de 28 ans a, selon les premiers éléments de l’enquête, été victime d’un de coup de pied asséné au thorax, ce après quoi sa tête a violemment heurté le sol.

Dans le collimateur de la justice finlandaise : Jesse Torniainen, un neo-nazi de 26 ans bien connu des services de police, qui comparaissait mercredi 21 septembre devant le tribunal de Helsinki pour violences et homicide involontaire aggravé. Placé en détention, ce dernier s’était notamment vanté d’être à l’origine de l’agression sur les réseaux sociaux.

Ce décès a mis en émoi la classe politique finlandaise, à commencer par le Premier ministre, Juha Sipilä, qui a condamné l’agression du jeune Jimi Karttunen peu après l’annonce de sa disparition.

Depuis l’arrivée de plusieurs milliers de migrants sur le sol du pays nordique en 2015, les groupuscules néo-nazis semblent gagner du terrain, au point que ces derniers mettent aujourd’hui en place des patrouilles dans les rues de la capitale et des villes de province afin, selon eux, de protéger la population des « intrus islamiques ».

Publié le jeudi 22 septembre 2016 à 11:01, modifications jeudi 22 septembre 2016 à 8:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !