Monde

Etats-Unis : Un élève pirate les mails de ses professeurs pour améliorer ses notes

En espérant qu’il ait au moins eu une bonne note en informatique.

Une tentative de hameçonnage

C’est une blague potache dont rêvent beaucoup d’étudiants. Réussir à modifier leurs notes en entrant sur l’ordinateur de leur professeur. Mais, cet élevé d’un école de Concord en Californie a essayé de passer à l’acte. Pour cela, il a lancé une campagne de hameçonnage contre les mails de ses professeurs. 

C’est un élève particulièrement culotté et imaginatif. Mais, il risque de le payer plutôt cher après avoir été  arrêté par les forces de l’ordres selon le média local KTVU. Il avait en effet mis en place une campagne de phishing pour récupérer les mots de passe de ses professeurs pour pouvoir derrière modifier directement leurs notes dans son bulletin en ligne. Pour cela, il avait envoyé une salve de mails à plusieurs professeurs. Âgé de 16 ans, il avait créé une fausse version du site web de l’école dont le lien était inséré dans les mails. Les professeurs étaient invités à entrer leurs identifiants et mots de passe. L’élève pouvait alors récolter ces données, se connecter au vrai site web de l’école et modifier ses résultats.

S’il s’en était tenu à son propre bulletin de notes, sa démarche aurait peut-être pu passer inaperçue. Mais, il ne s’est malheureusement pas arrêté là. Il a aussi modifié les notes de plusieurs de ses camarades. Et il semble qu’il devait avoir des comptes à régler. En effet, pour certains élèves, il n’a pas augmenté les résultats mais le contraire. Il a baissé leurs notes ! L’école a finalement réussi à comprendre ce qui s’était passé avec l’aide des services secrets. Le jeune hacker a été identifié grâce à l’adresse ip utilisée pour envoyer les mails. Les notes d’une dizaine d’élèves auraient été modifiés au final.

Publié le mardi 15 mai 2018 à 18:53, modifications mardi 15 mai 2018 à 18:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !