Monde

États-Unis : Reconnue coupable de meurtre à cause d’un perroquet

états-unis perroquet dénonce meurtre

Aux États-Unis, Glenna Duram a été reconnue coupable du meurtre de son mari, après que son perroquet a relaté les faits.

Elle se fait dénoncer par son perroquet

En mai 2015, dans le Michigan, aux États-Unis, Martin Duram, 45 ans, et sa compagne Glenna Duram se sont fait tirer dessus. Touché de cinq balles, Martin Duram est mort sur le coup. Quant à sa femme Glenna Duram, blessée par balle à la tête, a survécu.

Au départ, la police pensait que Glenna était la deuxième victime de ce crime. Toutefois, alors que les enquêteurs recherchaient une tierce personne, un indique a révélé que Glenna avait tué son mari et qu’elle s’était ensuite tirée dessus pour faire croire à un double meurtre.

Le témoin en question n’est ni plus ni moins que Bud, leur perroquet gris du Gabon, un oiseau connu pour ses talents d’imitateur du langage humain.

« Don’t fucking shoot »

En effet, après la mort de Marty, l’oiseau a été pris en charge par les parents de la victime. Celui-ci répétait inlassablement une conversation qui s’achevait par ces mots : “Don’t fucking shoot” (“Ne tire pas putain”).

Une vidéo du perroquet restituant la conversation a été remise à la justice. Un spécialiste a assuré que les cris de l’animal imitaient la dispute entre un homme et une femme.

Ainsi, Glenna a été déclarée mercredi coupable de meurtre par le tribunal d’Ensley Township. Elle fait désormais face à une peine de prison à vie et connaîtra le verdict le 28 août prochain. Selon son avocat, elle compte d’ores et déjà faire appel du verdict.

Publié le samedi 22 juillet 2017 à 12:48, modifications samedi 22 juillet 2017 à 10:56

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !