Monde

États-Unis : Il reçoit un appel de son fils… onze jours après l’avoir enterré

États-Unis enterre fils toujours vivant

Onze jours après avoir enterré son fils aux États-Unis, un homme a appris que celui-ci était finalement bien vivant.

Quasiment méconnaissable, la victime est identifiée grâce à ses empreintes digitales

Le 6 mai 2017, le corps de Frank M. Kerrigan, 57 ans, a été retrouvé sans vie près d’un supermarché, en Californie, aux États-Unis. Atteint d’une maladie mentale et sans domicile fixe, celui-ci a supposément été identifié grâce à ses empreintes digitales.

Le père de la victime décide alors d’organiser les funérailles et d’enterrer son fils le 12 mai dernier. L’octogénaire demande à ouvrir le cercueil et jette un rapide coup d’œil au défunt, quasiment méconnaissable. Dans l’émotion du moment, il croit le reconnaître.

Son fils est toujours en vie

Cependant, le 23 mai 2017, tout bascule. En effet, le père du SDF reçoit l’appel d’un ami de la famille. Selon lui, les autorités ont identifié la mauvaise personne et son fils est toujours en vie. Une voix connue résonne alors à l’autre bout du fil : “Bonjour papa”.

Très vite, les proches de Frank comprennent que les autorités se sont trompées et qu’ils ont enterré la mauvaise personne. La famille apprendra plus tard que le corps de Frank a finalement été identifié sur la base d’une vieille photographie d’un permis de conduire. Selon le père, la police n’a fait aucun effort, car il s’agissait d’un SDF.

Des poursuites contre le médecin légiste ont été entamées par la famille Kerrigan. En effet, celle-ci a estimé que les responsables n’avaient fourni aucun effort pour identifier convenablement le cadavre.

Selon le Guardian, Franck a refusé toute aide et il est retourné vivre dans la rue. Entre-temps, le corps du défunt a pu être correctement identifié par les autorités californiennes.

Publié le mercredi 28 juin 2017 à 11:33, modifications mercredi 28 juin 2017 à 7:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !