Monde

Texas : Une nouvelle explosion à Austin fait deux blessés

Deux hommes d’une vingtaine d’années ont été blessés dans une nouvelle explosion à Austin, au Texas, où trois colis piégés ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés depuis le début du mois.

Une nouvelle explosion a frappé le sud de la ville américaine d’Austin, au Texas, dimanche 18 mars dans la soirée. Deux hommes ont été hospitalisés dans un état sérieux. Néanmoins, leurs jours ne sont pas en danger, ont indiqué les autorités aux médias américains et cités par Le Parisien. Pour l’heure, le chef de la police d’Austin s’est refusé à confirmer si cette explosion était liée aux trois attaques aux colis piégés qui se sont déjà produites depuis le début du mois. Celles-ci suscitent la panique à Austin depuis deux semaines.

Un nouveau crime raciste ?

C’est la quatrième fois en moins d’un mois que le Texas est touché par ce type d’attaque. A chaque fois un scénario similaire : un colis est trouvé et explose, faisant des victimes, souvent de couleur. Ainsi, le 2 mars, un colis piégé laissé à l’entrée d’une autre maison d’Austin, où vivaient des Noirs, a tué un homme de 39 ans. Dix jours plus tard, un nouveau colis piégé a tué un jeune homme de 17 ans et blessé une femme habitant le même domicile, où vivaient des Noirs. Un peu plus tard, un second paquet a explosé quand une femme d’origine hispanique, âgée de 75 ans, le ramassait sur le pas de sa porte. Elle a été grièvement blessée et ses jours sont en danger.

Brian Marley, chef de la police  d’Austin, avait indiqué lors de la troisième explosion, le 12 mars, que « les indices trouvés sur les lieux » poussaient à « croire que ces faits sont liés ».

Nous ne parlons pas de poseur de bombes en série. Mais il existe une trame commune entre ces faits qui nous inquiètent beaucoup.

Avait-il convenu.

Avant l’attaque de ce dimanche soir, un concert prévu dans la soirée dans le cadre du festival South by Southwest organisé à Austin avait été annulé après une menace d’attaque à la bombe. En effet, un homme de 26 ans aurait envoyé des e-mails de menace. Celui aurait incité les autorités à annuler le spectacle. Toutefois, aucun lien entre ces menaces et les colis piégé n’a été établi pour l’instant.

Ce lundi matin, les habitants du quartier avaient encore pour consigne de ne pas quitter leur domicile jusqu’à nouvel ordre.

Publié le lundi 19 mars 2018 à 12:47, modifications lundi 19 mars 2018 à 11:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct