Monde

États-Unis : Nouvel incident sur un vol de la United Airlines

Décidément, la compagnie aérienne United Airlines n’en finit plus de faire la une des journaux. Ainsi, alors que celle-ci se retrouvait il y a quelques jours prise dans un énorme scandale suite au « débarquement musclé » d’un passager, cette dernière vient une nouvelle fois de faire parler d’elle pour une affaire quasi similaire… Aïe !

Les scandales, United Airlines on connaît. Ainsi, il y a quelques semaines, la compagnie aérienne se faisait remarquer après avoir refusé l’accès d’un vol à deux adolescentes portant des leggings. Quelques jours plus tard, rebelote : le transporteur aérien était au cœur d’une énorme polémique après avoir débarqué de force un passager qui avait refusé de céder sa place.

Devant tant d’affaires à la suite, United Airlines s’est donc fendu d’un communiqué le 14 avril dernier. Dans ce dernier, le PDG de la compagnie garantissait qu’aucun accident du genre ne se reproduirait à nouveau. Sauf que, dès le lendemain du communiqué, soit le 15 avril, un nouvel accroc est bel est bien survenu…

ET DE TROIS !

En effet, comme le révèle le Huffington Post, United Airlines aurait à nouveau fait débarquer de force deux passagers. Leurs noms ? Michael Hohl et Amber Maxwell. Et pour cause, alors que ceux-ci se rendaient au Costa Rica pour se marier, ces derniers ont été obligés de descendre du vol. La raison ? Le Huff la décrit avec précision :

Alors qu’ils allaient s’asseoir aux fauteuils réservés, les futurs mariés ont dû changer de place : un homme était en train de faire la sieste, étiré de tout son long, sur la rangée 24.

Face à cette situation, le couple est donc allé s’asseoir ailleurs. Dans la rangée 21. Problème : celle-ci fait partie de la classe « Economy Plus ». Autrement dit, une catégorie quelque peu supérieure à la classe économique classique. La suite :

Une hôtesse de l’air vient à leur rencontre après qu’ils se soient installés à la rangée 21. Elle demande si cet emplacement correspond à celui inscrit sur leur billet. Le couple répond que ce n’est pas le cas et propose de payer la différence. L’hôtesse rejette cette requête et les invite à regagner leurs places d’origine. Tandis que les fiancés obtempèrent et se dirigent vers la rangée 24, un Marshal de l’armée américaine fait irruption dans l’avion et leur ordonne de descendre. Ils coopèrent et quittent l’appareil sans déclencher d’incident… ni comprendre ce qui leur arrive.

ILS NOUS ONT DIT QU’ON REPRÉSENTAIT UN DANGER

Bien que moins violent que le débarquement de force survenu quelques jours auparavant, l’expérience n’en fut pas moins traumatisante pour le couple. Celui-ci s’est d’ailleurs confié peu après l’incident et a déclaré :

Ils nous ont dit qu’on causait du désordre et qu’on représentait un danger pour la suite du vol et pour la sécurité des autres passagers.

Cette fois, aucune excuse de la part de United Airlines. Interrogée sur cette « nouvelle affaire », cette dernière s’est notamment défendue en évoquant le fait que le couple avait « tenté de s’asseoir à plusieurs reprises sur des sièges surclassés » et qu’il « ne suivait pas les instructions de l’équipage ».

Au final, les deux tourtereaux ont pris un autre vol le lendemain. Ceux-ci sont bien arrivés à destination pour se marier. C’est déjà ça !

Publié le mercredi 19 avril 2017 à 16:56, modifications mercredi 19 avril 2017 à 16:28

Participer

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !

Poster un Commentaire
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Minutenews.fr Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.

Soyez le premier à commenter !

Me notifier
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
wpDiscuz

Vu sur le web

Vers le top