Monde

États-Unis : Un meurtre diffusé en direct sur Facebook Live

cleveland états-unis meurtre facebook

Aux États-Unis, un homme a publié une vidéo qui le montre commettre un meurtre en direct sur Facebook Live. Il en aurait commis une dizaine d’autres.

Une balle en pleine tête

La police de Cleveland, aux États-Unis, a émis un mandat d’arrêt contre un homme qui a tué un septuagénaire et diffusé le meurtre sur son compte Facebook. Dans la vidéo, le suspect s’approche de la victime âgée de 74 ans. Il lui demande d’abord de prononcer le nom d’une femme et lui déclare :

 Elle est la raison de ce qui va t’arriver.

Il lui demande ensuite son âge, avant de lui tirer une balle dans la tête et de prendre la fuite.

Armé et dangereux

Le suspect s’appelle Steve Stephens et il est âgé de 37 ans. Il aurait pris la fuite dans une Ford Fusion blanche munie de plaques temporaires. Il pourrait avoir quitté l’Ohio.

La police de Cleveland a demandé aux habitants des États voisins de l’Indiana, du Michigan, de Pennsylvanie ainsi qu’à ceux de New York d’être sur le qui-vive. Les policiers ont averti dans un communiqué que le suspect était armé et dangereux.

Selon certains médias locaux, l’homme aurait également affirmé sur Facebook avoir tué plus d’une dizaine de personnes. Toutefois, la police n’a pas vérifié si le suspect était recherché pour un autre crime que celui commis dimanche après-midi dans le quartier Glenville.

Facebook au cœur d’une nouvelle polémique

La vidéo est demeurée en ligne sur Facebook pendant environ trois heures avant d’être finalement retirée. Son compte Facebook a depuis été désactivé par les autorités. Toutefois, la vidéo du meurtre continue de faire le tour du web. La police fédérale américaine, le FBI, collabore à l’enquête.

Une nouvelle fois, le système de diffusion en direct de Facebook se retrouve au cœur de la polémique. Ainsi, le réseau social a publié un communiqué pour condamner le meurtre, le qualifiant de « crime horrible ». L’entreprise assure qu’elle continue de tout faire en son pouvoir pour « procurer un environnement sécuritaire sur Facebook ».

Publié le lundi 17 avril 2017 à 18:52, modifications lundi 17 avril 2017 à 18:21

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !