Monde

Etats-Unis : L’effroyable histoire de Lauren Kavanaugh, “la Fille du Placard”

Fille placard Lauren Kavanaugh

De l’âge de trois à huit ans, Lauren Kavanaugh a vécu enfermée dans un placard. Pendant ces cinq ans, ses parents se sont servis d’elle en tant qu’esclave sexuel. Une effroyable histoire qui s’est déroulée aux Etats-Unis.

8 ans, un poids de 11,5 kg

Cette terrible histoire remonte à 2001. De l’âge de trois à huit ans, Lauren Kavanaugh a vécu l’enfer, confinée dans le placard de sa salle de bains. Lorsque les enquêteurs l’ont retrouvée, quasiment morte de faim, la petite fille ne pesait que 11,5 kg. Extrêmement faible, elle avait dû être transportée d’urgence dans un hôpital du Texas. Ses organes vitaux étaient gravement touchés, rapporte le site 7sur7.

Ligotée et violée jusqu’au sang

Comble de l’horreur, Lauren ne sortait de ce placard que pour assouvir les désirs sexuels de ses parents adoptifs et certains de leurs « amis ». Ils la ligotaient et la violaient, parfois jusqu’au sang. Elle était obligée d’y faire ses besoins. Sa mère et son beau-père mettaient de la musique à fond pour dissimuler ses pleurs et gémissements.

Des moqueries à l’école

Libérée, Lauren espérait que son cauchemar allait prendre fin. Cependant, c’était sans compter sur la méchanceté des adolescents. En effet, quelques années plus tard, certains garçons de l’équipe de football  de son école ont su son histoire et se sont moqués d’elle.

De terribles séquelles

Ainsi, la jeune femme, aujourd’hui âgée de 24 ans, a conservé de terribles séquelles. Son effrayante histoire la poursuit encore. Même si Janae, sa petite amie, l’aide à se reconstruire, tout n’est pas évident.

Aujourd’hui, Lauren Kavanaugh dort encore, jusqu’à trois fois par semaine, dans un placard. Un placard qui représente les moments où elle était à l’abri de ses tortionnaires. Quand ce n’est pas possible, elle cherche une douche et s’endort sous de l’eau bouillante, rapporte Sudinfo.

Les parents de Lauren ont été condamnés à la prison à vie. Ils ne seront pas éligibles à une libération avant 2031.

Publié le samedi 28 janvier 2017 à 11:54, modifications samedi 28 janvier 2017 à 11:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !