Monde

Etats-Unis : L’administration Trump enterre le Clean Power Plan, le plan Climat d’Obama

Le ministre de l’Environnement américain, Scott Pruitt, a annoncé l’abrogation du Clean Power Plan, initié par Barack Obama pour « une énergie plus propre ».

L’administration Trump s’apprête à abroger l’une des mesures phare sur le climat de l’ancien président Barack Obama.

Demain, à Washington, je signerai une proposition de loi pour abroger le soi-disant Clean Power Plan de la précédente administration.

A annoncé Scott Pruitt lors d’un discours dans le Kentucky (dans le sud-est des Etats-Unis) ce lundi 9 octobre.

Qu’est-ce que le Clean Power Plan?

Aux États-Unis, le Clean Power Plan (plan pour une énergie propre) fait partie des principales politiques environnementales liées à l’énergie. Il a été initié au cours des mandats de Barack Obama. Il s’agit d’un ensemble de mesures qui visent à accélérer la transition énergétique. En outre, il impose notamment aux centrales thermiques des réductions de leurs émissions de CO2 de 32% d’ici 2030 par rapport à 2005.

Le Clean Power Plan a été proposé en juin 2014 par l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA). Dans les détails, il vise en particulier à réduire les émissions des centrales de charbon qui ont généré près d’un tiers de la production électrique américaine en 2015. Ainsi, si le plan entrait en vigueur, il se traduirait par la fermeture de nombreuses de ces centrales, les plus anciennes et les plus polluantes.

Pourtant, le Clean Power Plan est, à l’heure actuelle, bloqué par la justice. En effet, celle-ci avait été saisie par une trentaine d’Etats, majoritairement républicains. A l’inverse, d’autres États comme la Californie ou New York se sont engagées à se mettre en conformité avec le plan sans attendre la fin de la procédure juridique.

Donald Trump bien décidé à relancer l’industrie du charbon

Ainsi, le nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump, a signé en mars un décret sur l’indépendance énergétique. Celui-ci intimait un réexamen du plan climat mis en œuvre par son prédécesseur.

Alors que les États-Unis sont le deuxième plus gros émetteur de gaz à effets de serre derrière la Chine, Donald Trump a, à maintes reprises, émis des doutes sur la réalité du réchauffement de la planète. Ainsi que le rôle des activités humaines dans le dérèglement climatique. Pour preuve, le président a annoncé en juin dernier sa décision de faire sortir les Etats-Unis des accords de Paris sur le Climat. Enfin, pendant sa campagne, le candidat républicain avait promis de relancer l’industrie du charbon pour redonner du travail aux mineurs.

Publié le mardi 10 octobre 2017 à 10:19, modifications mardi 10 octobre 2017 à 10:33

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !