Monde

Etats-Unis : Jakiw Palij, ancien assistant de camp nazi, arrêté et expulsé vers l’Allemagne

Jakiw Palij a travaillé comme assistant SS dans le camp de travail forcé de Trawniki. Là-bas, plus de 6.000 Juifs ont été exterminés.

Jakiw Palij, un ancien assistant SS dans le camp de travail forcé de Trawniki a vécu près d’un demi-siècle aux États-Unis sans être inquiété par la justice. Or, selon les autorités américaines, il a été arrêté lundi 20 août dans son appartement du Queens, à New York et a été expulsé des Etats-Unis. Il est arrivé mardi 21 août à l’aéroport de Düsseldorf, en Allemagne.

Avec l’admission de Palij, le gouvernement fédéral envoie un signal clair de la responsabilité morale de l’Allemagne.

A déclaré un porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères.

Palij avait menti sur le fait d’être nazi et est resté aux États-Unis pendant des décennies. Son expulsion envoie un message fort. Les États-Unis ne toléreront pas ceux qui ont facilité les crimes nazis et autres violations des droits de l’Homme. Et ils ne trouveront pas de refuge sur le sol américain.

A de son côté estimé la Maison blanche dans un communiqué.

Arrivé aux Etats-Unis en 1949

Jakiw Palij, âgé aujourd’hui de 95 ans, est né en Pologne. Il figurait en dixième place sur la liste des criminels nazis établis par le Centre Wiesenthal, en 2016. En effet, cet ancien gardien SS du camp de concentration de Trawniki, en Pologne, entre 1943 et 1945, est accusé d’avoir empêché des prisonniers de s’évader. Contribuant ainsi à leur assassinat. Il a toujours nié ces accusations. En effet, il a expliqué qu’il n’était qu’un fermier. Et qu’il avait été embrigadé de force par les nazis.

L’obligation qui découle de notre histoire comprend l’acceptation et un débat honnête autour des crimes du régime de terreur nazi. Nous assumons la responsabilité envers les victimes du national-socialisme. Ainsi qu’envers nos partenaires internationaux.

A détaillé le ministre des Affaires étrangère allemand Heiko Maas au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Jakiw Palij a immigré en 1949 aux États-Unis et obtenu la nationalité américaine huit ans plus tard, en 1957. Or, ce n’est que près d’un demi-siècle plus tard, en 1993, qu’il a été inquiété par la justice fédérale pour avoir menti sur son passé. Finalement, en 2003, il a été déchu de sa nationalité et condamné à être expulsé des Etats-Unis. Pourtant, ni l’Allemagne, ni la Pologne, ni l’Ukraine, ni aucun autre Etat n’était alors disposé à l’accueillir. Jakiw Palij était donc resté dans son appartement du Queens, à New York.

D’anciens SS jugés en Allemagne

L’Allemagne a jugé et condamné ces dernières années plusieurs anciens SS pour complicité de meurtre. Toutefois, jusqu’ici aucun n’est allé en prison en raison de leur état de santé. En effet, dernièrement, Oskar Gröning, dit « le comptable d’Auschwitz » est décédé en mars dernier avant son incarcération. Il était âgé de 96 ans.

Quant à Jakiw Palij, le vieil homme a été sorti de son appartement en fauteuil roulant. Selon ABC, l’ancien nazi de 95 ans semblait très affaibli. Arrivé en Allemagne à bord d’un avion militaire, il a été envoyé dans un centre pour personnes âgées du Münster, dans l’ouest du pays, précise le Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Publié le mercredi 22 août 2018 à 12:02, modifications mercredi 22 août 2018 à 9:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !