Monde

Etats-Unis : Le droit à l’avortement est à nouveau menacé

L’avortement est encore une fois dans la ligne de mire des politiciens américains. En effet, la Chambre des Représentants vient tout juste d’adopter une proposition de loi qui va punir les médecins pratiquant des avortements au-delà de 20 semaines de grossesse.

Encore une fois, Donald Trump soutient l’initiative prise par certaines parlementaires. En effet, ces derniers ont décidé de punir les médecins jusqu’à 5 ans de prison. Qui ? Les médecins qui pratiqueront des avortements au-delà-de 20 semaines de grossesse. En revanche, les femmes qui pratiquent cet avortement ne seront pas inquiétées pénalement. Et es cas de viol, d’inceste ou encore lorsque la vie de la femme est menacée, feront l’objet d’exception.

Une étude scientifique à la base de cette loi

Les Républicains estiment que les fœtus sont capables de ressentir la douleur après 20 semaines de grossesses. Ce que les associations pro-IBG réfutent bien évidemment. Le Président Républicain de la Chambre des Représentants, Paul Ryan, a ainsi déclaré, en se basant sur une étude scientifique, la chose suivante :

Nous ne pouvons pas prétexter l’ignorance. Leur douleur ne nous est plus invisible. En tant que société, nous ne pouvons, en conscience, faire semblant.

La loi avait déjà été envisagée en 2013 puis en 2015, mais elle n’avait pas été promulguée. Cette fois, la loi a obtenu le soutien du président des Etats-Unis, ce qui pourrait changer beaucoup de choses… A suivre !

Publié le jeudi 5 octobre 2017 à 15:05, modifications jeudi 5 octobre 2017 à 11:06

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !