Monde

Espagne : Des ossements humains et des objets vaudous retrouvés en mer

Des plongeurs ont retrouvé des ossements humains ainsi que des symboles vaudous dans le nord-est de l’Espagne. La police soupçonne la santeria, un rassemblement religieux d’origine afro-caribéenne.

D’ordinaire, les plongées dans la baie de Calpe, près l’Alicante (en Espagne) permettent d’observer la diversité et la beauté des fonds marins. Sauf qu’à l’occasion d’une sortie en Mer Méditerranée, le 27 août, Cristian Lopez a fait une étonnante découverte.

Le moniteur de plongée a ainsi découvert un énorme sac dans les fonds marins. Pensant avoir trouvé un paquet contenant des déchets, il l’a remonté à la surface. Une fois sur la terre ferme, quelle ne fut pas sa surprise de s’apercevoir qu’en fait le baluchon contenait des ossements humains.

Une fois rassemblés, les os formaient un squelette quasi complet. Ils étaient, en outre, enroulés dans un drap accompagné d’une poupée et de plumes d’oiseaux.

Le journal El Mundo a expliqué que ces restes humains auraient passé entre trente et quarante ans sous terre avant d’être déterrés, fin août, pour être utilisés lors de ce qui semble être un rituel religieux.

La Garde civile espagnole, en charge de cette macabre découverte, a également remonté à la surface trois paquets contenant tous des restes humains, ainsi qu’un squelette entier. S’y trouvaient également divers objets minutieusement emballés, des plumes, des bols et des squelettes d’oiseaux.

Si les analyses ADN permettront d’identifier ces corps dans les jours qui viennent, un premier examen a permis de déterminer que ces os proviendraient de trois corps différents.

Les enquêteurs ont porté leurs investigations sur la piste de la santeria. Il s’agit d’une religion d’origine afro-caribéenne qui mêle mythologie Yoruba et catholicisme, fréquemment pratiquée à Cuba et en Afrique.

Ces suspicions sont fortement contestées par l’Association espagnole de santeria afro-cubaine :

Nous enterrons les morts dans notre religion. Nous ne ferions jamais une chose pareille.

S’est justifié le président de l’association au journal britannique The Guardian.

L’Express a rappelé qu’en novembre 2015, huit crânes, plusieurs fémurs et autres restes osseux avaient été découverts au milieu des rochers, à seulement quelques mètres du rivage en Catalogne à 600km au nord de Calpe.

Publié le mercredi 7 septembre 2016 à 12:33, modifications mercredi 7 septembre 2016 à 7:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !