Monde

Erdogan encourage une fillette à “mourir en martyr” en plein meeting

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est à nouveau illustré par des propos extrémistes et belliqueux.

Cette sortie du président turc Recep Tayyip Erdogan va faire parler d’elle. En effet, celui-ci donnait un meeting dans la ville de Kahramanmaras le 24 février 2018, au sud de pays, pendant lequel il a fait monter sur scène une petite fille visiblement apeurée. Celle-ci étant habillé avec l’uniforme des forces spéciales turques, celui-ci s’est exclamé : “Si elle tombe en martyr, elle sera recouverte d’un drapeau, si Dieu le veut“.

Le culte de la mort

Cette scène surréaliste, qui a été retransmise en direct à la télévision nationale, a suscité une très vive polémique. L’opposition turque, représentée par le Parti républicain du peuple (CHP), s’est d’ailleurs insurgé contre cette déclaration à travers son vice-président Veli Agbaba.

Faire venir une enfant sur scène devant des milliers de personnes et bénir la mort est une grande erreur. Aucun enfant ne devrait jamais avoir à être dans l’ombre des armes et le visage de la guerre.

Le parti démocrate des peuples (HPD) s’est joint à la contestation en dénonçant publiquement les propos de Recep Tayyip Erdogan sur twitter.

Depuis le 25 février 2018, l’ONU a déclaré une trêve humanitaire de 30 jours en Syrie. Mais dès le lendemain, Erdogan a déployé l’unité des forces spéciales de la police dans le nord-ouest de la Syrie, pour lutter contre les milices kurdes. Une initiative belliqueuse, en concordance avec ses incitations à mourir à en martyr.

Publié le mercredi 28 février 2018 à 12:14, modifications mercredi 28 février 2018 à 12:12

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !