Monde

Environnement: Découverte d’une bactérie qui peut sauver la planète

Une équipe de chercheurs japonais a découvert une bactérie capable de manger du plastique. Elle fait en six semaines, ce que l’environnement demeure à faire en un siècle.

Ce vendredi 11 mars, la revue Science nous dévoile la découverte d’une nouvelle bactérie, capable de décomposer les objets en plastique (polyéthylène téréphtalate – PET) qui polluent nos océans.

Le biochimiste allemand Uwe Bornscheuer déclare au Wall Street Journal :

Nous avons maintenant une chance d’éliminer le PET de manière biologique. C’est un accomplissement majeur.

On estime qu’un tiers des emballages en plastique échappe au système de collecte et de recyclage et finit dans la nature. Le Forum Économique Mondial, qui s’est tenue en janvier à Davos, en Suisse, a formulé d’ailleurs un avertissement effrayant à ce sujet: si rien ne change avant 2050, il y aura plus de plastique dans la mer que de poissons.

Selon un communiqué du forum:

Le système actuel de production, d’utilisation et d’abandon des plastiques a des effets négatifs importants: entre 70 milliards et 110 milliards d’euros d’emballages plastiques sont perdus annuellement. Outre le coût financier, si rien ne change, les océans auront plus de plastique que de poissons (en poids) d’ici 2050.

Compte tenu de cela, la découverte de cette bactérie, Ideonella sakaiensis, est une excellente nouvelle pour l’environnement. Selon Jan Roelof Van der Meer, professeur de microbiologie à l’Université de Lausanne :

Si de telles bactéries ont pu se développer une fois, rien n’empêche que d’autres le fassent un jour ailleurs, pourquoi pas dans les océans. On peut espérer qu’à long terme, d’ici cinq à quinze ans, le plastique présent dans la nature pourrait être dégradé naturellement.

En effet, les scientifiques ont constaté qu’il suffisait de six semaines pour qu’une colonie de bactéries élimine une bouteille d’eau en plastique avec un taux bas de PET. Ce qui représente très peu de temps, en comparaison au siècle que demeure l’environnement à dégrader ce type de déchets.

Publié le samedi 12 mars 2016 à 9:01, modifications vendredi 11 mars 2016 à 20:40

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !