Monde

Elle vend son bébé pour payer les soins de son beau-frère

Cette jeune mère de 20 ans a été forcée de vendre son bébé pour des raisons financières.

La petite fille vendue à 355 €

C’est une histoire terrible mais qui connaît heureusement un dénouement positif. Une mère de famille afghane a dû vendre son bébé de cinq mois pour financer le traitement de santé de son beau-frère. Un révélateur de l’extrême pauvreté dans laquelle vivent certaines personnes dans ce pays et surtout le désespoir qui peut parfois les habiter.

Jusqu’où peut-on aller quand on a vraiment pas le choix ? Cette femme a sans doute atteint un niveau que beaucoup jugeraient impossible. Obaida Qaisari est une jeune mère de 20 ans. Elle vit dans la province du nord de l’Afghanistan de Faryab. C’est une jeune mère, son bébé n’a encore que cinq mois. Mais, elle s’est retrouvée face à un choix impossible lorsque l’état de santé de son beau-frère s’est dégradé. Celui-ci souffre d’un cancer du sang et a besoin de soins médicaux réguliers. Mais, en raison de l’extrême pauvreté de cette famille, financer ces soins relève parfois de la mission impossible. Cette fois, ils n’ont pas eu le choix. Il a fallu vendre la petite fille de Faryab pour financer le dernier traitement médical. Elle a été vendue au prix de 30.000 afghanis, soit 355 euros.

J’ai pleuré pendant des jours et mon bébé me manquait à chaque instant

a expliqué la mère de famille à l’agence de presse allemande dpa. Mais, la jeune femme n’avait pas le choix. Son époux est sans emploi. Il ont donc vendu l’enfant à une famille de la région incapable d’avoir des enfants. Heureusement, grâce au tollé médiatique, les choses ont pu évoluer. Des fonctionnaires et des habitants riches se sont mobilisés. Ils ont pu rembourser la famille et leur demander de rendre le bébé à ses parents biologiques. Une fin heureuse qui ne préjuge en rien de ce qui pourrait arriver à la prochaine échéance.

 

Publié le dimanche 6 mai 2018 à 12:15, modifications dimanche 6 mai 2018 à 10:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !