Monde

Elections américaines : La Russie a-t-elle aidé Donald Trump à gagner ?

Selon la CIA, la Russie a favorisé Donald Trump en interférant dans la présidentielle américaine. C’est ce que révèle en tout cas le Washington Post qui a dévoilé les conclusions d’une évaluation secrète de l’agence américaine de renseignement.

La Russie a interféré dans l’élection présidentielle américaine afin d’aider Donald Trump à accéder à la Maison Blanche. Telles sont les conclusions d’une évaluation secrète de la CIA rapportées par le Washington Post samedi 10 décembre 2016.

L’élection de Donald Trump à la Maison Blanche remise en cause

Et si Donald Trump a accédé au pouvoir grâce à la Russie ? Samedi 10 décembre 2016, le Washington Post a rendu publique les conclusions d’une évaluation secrète de la CIA. Citant des responsables américains, le journal révèle en effet que la CIA aurait identifié des individus liés au Kremlin et responsables du piratage de milliers d’emails du Comité national démocrate (CND). Mais également de ceux de John Podesta, président de campagne d’Hillary Clinton.

Emails qui auraient ensuite été envoyés à WikiLeaks, qui les a publiés pendant la campagne rapporte le site belge 7sur7.

La communauté du renseignement estime que l’objectif de la Russie était de favoriser un candidat par rapport à un autre, d’aider Trump à être élu.

A indiqué au Washington Post un haut responsable. Par ailleurs, pour des agents de la CIA, le but de Moscou était d’aider Trump à gagner.

Pas de preuve impliquant directement la Russie

Le Washington Post note toutefois que l’évaluation de la CIA est loin de constituer un rapport en bonne et due forme reflétant la position des 17 agences américaines du renseignement. Et pourtant, des interrogations subsistent. Si Moscou aurait eu recours à des intermédiaires pour éviter d’être directement mêlé à ces pratiques, le renseignement américain ne dispose cependant d’aucune preuve.

Quant au fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, il se défend d’avoir été manipulé par la Russie pendant la campagne américaine.

Obama a commandé un rapport

L’équipe de Donald Trump a rejeté les conclusions de la CIA. Mais, un peu plus d’un mois après le scrutin qui a vu le républicain l’emporter face à la démocrate, des interrogations demeurent sur la nature de l’ingérence russe dans la campagne.

Barack Obama, qui avait estimé que le monde devrait laisser une chance à Trump, a ordonné un rapport complet sur les piratages informatiques menés pendant la campagne présidentielle.

Publié le dimanche 11 décembre 2016 à 10:32, modifications dimanche 11 décembre 2016 à 9:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !