Monde

Égypte : Un enfant de quatre ans condamné à perpétuité

Ahmed Mansour Karni, qui à l’époque était âgé de moins de deux ans, a été reconnu coupable de meurtre, de trouble de l’ordre public et de vandalisme.

Un enfant de quatre ans a été condamné à la prison à perpétuité pour des crimes qu’il aurait commis lors d’une violente manifestation, en 2014, où des manifestants affrontaient la police dans une ville à 65 kilomètres du Caire.

Le nom de l’enfant a été ajouté à la liste des accusés par accident et il n’a pas été retiré avant le début du procès. L’acte de naissance d’Ahmed Mansour Karni (preuve qu’il est né en 2012) n’est pas parvenu chez le juge et l’enfant a été commandé en même temps que les 116 autres accusés, jugés par contumace. Ahmed, qui à l’époque était âgé de deux ans, a été reconnu coupable de meurtre, de trouble de l’ordre public et de vandalisme.

Alors que l’enfant jouait dans son jardin, la police s’est rendue à son domicile afin de l’arrêter. Interpellée par l’énormité de la situation, la police a pensé qu’il s’agissait d’une erreur administrative et que le père était le seul coupable… sauf qu’il n’était pas plus fautif que son fils. Cependant, il a été écroué quatre mois avant que son avocat n’obtienne sa libération.

L’avocat de la défense, Faisal à Sayd, assure avoir transmis l’acte de naissance à la cour, mais comme l’affaire a été transférée vers la cour militaire de Fayoum, celui-ci n’est pas parvenu chez le juge. L’avocat l’a accusé de ne pas savoir faire son travail et de ne pas avoir lu le cas.

Selon les informations relayées, le coupable serait en réalité un homonyme du petit garçon, âgé quant à lui de 16 ans.

Publié le mercredi 24 février 2016 à 9:49, modifications mercredi 24 février 2016 à 8:52

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !